jeudi 12 janvier 2017

10 bons vins pour les rabais SAQ de janvier 2017

La circulaire des promotions SAQ de janvier s’intitule « Accords au coins du feu » et elle a la particularité d’arriver au même moment que les rabais sur 1600 produits qui s’appliquent à partir du 11 de ce même mois. Idéal pour commencer l’année en mode économies !

Nous avons sélectionné 10 produits, 9 vins et un cidre, qui sont les meilleurs achats pour en profiter. Cliquez sur les noms des vins pour en voir les détails sur leurs fiches HippoVino et accéder aux liens vers d’autres critiques, le producteur ou le site SAQ.

Commençons par les vins blancs. Oui, je sais, on vous en a parlé souvent, mais la cuvée 3 Grappes Blanches de la Chevalière Laroche est un beau petit vin pour l’apéro ou accompagner les poissons blancs. Il a du tonus et l’assemblage de 3 cépages lui procure une touche de complexité.

Le Zuccardi Série A Chardonnay / Viognier est vendu à moins de 14 $, un prix d’aubaine pour ce beau blanc frais aux notes de fruits exotiques. Apéro, sushis ou viandes blanches.

Pour accompagner des plats végétariens ou une salade, on peut aussi utiliser un cidre tranquille comme le très bon Dégel, de la Face Cachée de la pomme. On peut aussi l’utiliser pour faire une sangria verde, si vous vous ennuyez de l’été !

Dans les rouges on trouve un bon petit Bordeaux au prix incroyable 12.55 $, le Sirius fait de merlot et cabernet sauvignon. Pour une assiette hamburger frites, ce sera parfait.

Pour les amateurs de vins du Rhône, la Vieille Ferme rouge est un grand classique produit par la famille Perrin, un rouge apprécié par tous et très polyvalent à table.

Vous cherchez un rouge bio à prix abordable? Tournez-vous vers la cuvée Aranleon Blés Crianza, fait de monastrell et tempranillo. De la souplesse et un beau fruité, génial comme rouge d’apéro, avec le poulet rôti ou des côtelettes de porc.

Vous cherchez des vins un peu plus consistants? Il y a 3 rouges pour vous satisfaire.

Le Beni di Batasiolo Langhe Rosso est très fiable et toujours un excellent rapport qualité / prix. Un rouge du Piémont qui regroupe dolcetto, barbera et nebbiolo, une équipe gagnante pour accompagner tous les plats de pâtes en sauce tomate !

Le Château du Grand Caumont Impatience vaut beaucoup mieux que son étiquette. Souple avec plein de fruits rouges et noirs et un côté épicé, parfumé qui nous transporte au soleil du Sud de la France. Pour les viandes rouges et même avec des côtes levées.

Pour finir, un classique espagnol de la Rioja dont je me demande bien pourquoi je ne vous ai pas parlé plus tôt, le Reserva de la maison Viña Ijalba. Cépages tempranillo et graciano, élevage de 2 ans en fûts plus une autre année en bouteille pour un rouge charnu et charmeur qui allie classicisme et modernité. Il fera merveille avec les viandes rouges braisées.

Enfin, rappelons que vous pouvez trouver tous les vins du site HippoVino en rabais à la SAQ en utilisant le hashtag #RabaisSAQ dans la fonction recherche. Pour en savoir plus sur l’utilisation des hashtags sur le site, cliquez ici.

À la bonne vôtre !

Alain P.



lundi 9 janvier 2017

Vin : sentir le bouchon en ouvrant la bouteille, utile ou pas?

Aussitôt après avoir débouché une bouteille de vin, plusieurs sommeliers ou amateurs hument le bouchon. Un rituel important, ou juste du snobisme?

Mon expérience personnelle m’a montré que l’état du bouchon n’est pas un indicateur fiable de la qualité du vin. Le bouchon peut paraître en parfait état tout en étant contaminé par le TCA, le vin aura alors goût de bouchon. Inversement, un bouchon peut être dans un état pitoyable alors que le vin est encore très bon.

Pourtant, le bouchon est capital pour la conservation du vin : s’il n’est pas parfaitement étanche et exempt de contaminant, le contenu de la bouteille va s’endommager rapidement. C’est pourquoi plusieurs spécialistes vous diront qu’un bouchon qui sent mauvais ou est endommagé devrait vous inciter à la méfiance. C’est vrai, mais ce n’est pas suffisant pour retourner la bouteille. Ce qui compte vraiment, ce sont les arômes et les saveurs du vin lui-même. Et si le bouchon s’est endommagé depuis peu de temps, le vin ne sera pas encore affecté.

Alors, quel que soit l’état du bouchon, commencez par vous servir un fond de verre et soyez attentif. Si le vin vous paraît bizarre ou mauvais, faites-le tourner dans votre coupe pour l’aérer un peu. Une amélioration sera la preuve qu’il a simplement besoin d’air. Un passage en carafe ou dans un aérateur règlera le problème. Sinon, il est préférable d’essayer une autre bouteille.

N’oubliez pas que la SAQ vous remboursera sans difficulté les bouteilles retournées, à condition qu’il en reste au moins les trois quart du contenu. Mon conseil personnel : rebouchez la bouteille défectueuse et gardez-la au frigo; goûtez un autre fond de verre le lendemain car il arrive qu’une plus longue aération règle certains défauts. Si c’est le cas, vous n’aurez pas besoin de la retourner !

Pour en revenir à la question du début, l’état du bouchon peut indiquer une possibilité de défaut, mais ce qui compte vraiment, c’est la dégustation du vin lui-même.

À la bonne vôtre !

Alain P.

P.S. Dernier conseil, si ce n'est pas un bouchon en liège, inutile de le humer ;)

<< Article précédent  –  Quel vin avec la galette des rois?


jeudi 5 janvier 2017

Quel vin avec la galette des rois?

C’est une tradition française plus que québécoise, mais on trouve quand même à Montréal les traditionnelles galettes des rois pour fêter le 6 janvier. Un bon exemple, la boulangerie Première Moisson, dont la page Facebook nous fait une proposition très alléchante :

Galette des rois Première Moisson

Quel vin servir avec notre galette du jour de l’Épiphanie? Comme je ne suis pas un adepte des vins sucrés servis avec les desserts sucrés et que c’est encore la période des Fêtes, je privilégie personnellement les bulles, surtout celles qui présentent des notes biscuitées ou briochées, pour faire écho aux saveurs de la galette.

Pour fêter en grand, on sort le champagne, par exemple le Louis Roederer Brut Premier. Une cuvée très classique provenant d’une maison de Reims dont l’histoire remonte à 1776. Un champagne brut non millésimé fait de 40% de chardonnay, autant de pinot noir et le reste en pinot meunier, utilisant des vins de réserve vieillis en fût. Très bien fait, avec beaucoup d’élégance, une belle texture quasiment crémeuse, des bulles très fines et des notes de biscuit. C’est un champagne très polyvalent, mais je le trouve particulièrement bon avec ce genre de dessert.

Pour ménager un peu notre budget, on peut se tourner vers l’Espagne, plus précisément la Catalogne, avec la cuvée De la Finca provenant de la maison Raventos i Blanc. C’est plus cher que les cavas d’entrée de gamme, mais on parle ici d’un grand vin mousseux élaboré avec autant, sinon plus de soins que bien des cuvées de la Marne. Viticulture en biodynamie, sélection parcellaire, zéro dosage et vieillissement de 3 ans sur lattes, rien de moins. Produit avec les cépages traditionnels de la région, xarel-lo, macabeu et parellada, cela donne un mousseux au côté vineux, d’une grande finesse et surprenant de complexité aromatique.

Bonne fête des rois et à la bonne vôtre !

Alain P.

Pour les liens vers critiques, producteurs, fiches techniques, agences et pages SAQ, utilisez les fiches du site HippoVino :

Fiche du Champagne Louis Roederer Brut Premier (Hipponote 4*, $$$$$ SAQ : 70.00$)

Fiche du Raventos i Blanc de la Finca (Hipponote 4*, $$$$ SAQ : 35.25$)

lundi 2 janvier 2017

Bonne année et nos meilleurs vœux pour 2017 !

Nous souhaitons une bonne et heureuse année à tous, que 2017 soit un grand millésime pour chacun(e) de vous ! Plein de moments agréables et tout autant de bons vins pour les accompagner !


Merci d’être toujours plus nombreux à nous lire, le mois de décembre 2016 ayant marqué un nouveau record avec 26407 pages vues, soit près de trois fois plus qu’un an plus tôt. Merci également à tous ceux qui nous suivent et échangent très régulièrement sur les réseaux sociaux, c’est à la fois agréable et toujours apprécié !

Qu’est-ce qui vous a fait vibrer en décembre 2016?

Sur le blogue, c’est le billet « Vins pour les fêtes en format magnum » qui a remporté la palme.

Sur le site HippoVino.com, c’est le champagne Chanoine Frères Grande Réserve Brut qui a été le plus consulté, devant le Château La Gasparde, un rouge des Côtes de Bordeaux et le Gentil Hugel, un blanc alsacien.

Sur Twitter c’est le Niepoort Diálogo Douro, un rouge portugais, qui a été le plus cliqué.

Bonne année 2017 et à la bonne vôtre !

HippoVino

<< Article précédent  –  Vin : 15 nouvelles importantes de 2016

>> Article suivant –  Quel vin avec la galette des rois?

jeudi 29 décembre 2016

Vin : 15 nouvelles importantes de 2016

Décembre est le moment traditionnel des bilans de fin d’année, commençons par un tour de 15  nouvelles qui ont agité le monde du vin en 2016.


Les intempéries en France. Ce n’est pas une seule nouvelle, mais plutôt une séquence de problèmes météorologiques qui ont durement frappé les vignobles français cette année, gel, grêle, sécheresse et maladies. Résultat final, une récolte nettement plus faible.

Vague de critiques et de réajustements sur le monopole du vin au Québec. Critiquée de toute part pour ses politiques de prix, la SAQ a finalement réagi en annonçant une baisse pour s’aligner avec les prix pratiqués en Ontario. Le gouvernement a aussi autorisé la vente de vins du Québec en épicerie.

L’irrésistible ascension de la Chine viticole. On avait beaucoup entendu parler de la Chine pour sa consommation de vins rouges, parce que des milliardaires chinois achètent des vignobles à Bordeaux et parce qu’elle était devenue le second pays au monde pour la surface de vignes. Mais cette année une équipe chinoise a gagné le concours de dégustation à l’aveugle de la Revue du Vin de France et la maison Moët Hennessy a commercialisé son premier vin de luxe chinois. Quelles seront les prochaines étapes?

Un vin du Rhône détrône les bourgognes comme vin le plus cher du monde. On s’était habitué à voir ce classement dominé par les vins du Domaine de la Romanée Conti ou les cuvées d’Henri Jayer mais en 2016 le record des prix aux enchères appartient à un Hermitage la Chapelle 1961 de la maison Jaboulet. Et vous pouvez acheter un millésime plus récent à la SAQ pour seulement quelques centaines de dollars…

Ouverture de la Cité du vin à Bordeaux. C’est le plus grand musée du monde consacré au vin et en plus il est situé à Bordeaux, ville mythique de ce divin nectar. Dès son ouverture, c’est devenu un élément majeur pour le tourisme de la région.

Le vin bleu. Il vient d’Espagne et c’est un vin blanc coloré avec une teinture provenant d’extraits de raisins bleus. Il n’a pas été loué pour ses qualités organoleptiques mais il a fait tout un buzz dans les médias et sur les réseaux sociaux !

Une fontaine à vin publique et gratuite en Italie. Du vin à volonté pour tout le monde, c’est normal que ça fasse les manchettes !

Les jeunes et le vin. Les jeunes ne consomment pas le vin exactement comme leurs parents, mais ils en boivent et ils s’y intéressent, alors pourquoi en faire un plat?

Le décès de David Pelletier, le fameux sommelier fou. Il nous a quitté subitement cet été, beaucoup trop jeune, beaucoup trop tôt et il laisse un grand vide dans la blogosphère québécoise.

Arvid Rosengren gagne le concours de meilleur sommelier du monde. Le sommelier suédois  du restaurant Charlie Bird, à New-York, a remporté l’édition 2016 du concours A.S.I. de Meilleur Sommelier du Monde 2016 à Mendoza en Argentine.

Les chimistes essaient de produire du vin synthétique. Le vieux fantasme de transformer l’eau en vin. On pourra produire artificiellement de la piquette sous peu, mais pour faire mieux c’est moins évident.

Peter Mondavi, pionnier de la viticulture à Napa, qui était à l’origine de l’introduction des cépages chardonnay et pinot noir en Californie, est décédé à l’âge vénérable de 101 ans en février. 


Le choix d’un vin chilien, le Bicicleta, comme vin officiel du Tour de France a faitpolémique, même si les vignerons français avaient refusé de participer à l’appel d’offres. Un arrangement a été trouvé à la dernière minute. 

La percée du #WineMorning sur Twitter. Le hashtag #WineMorning a été lancé comme un rendez-vous quotidien sur l’actualité du vin, chaque matin à 8h30 (heure française) par les comptes Twitter @mon_viti et @RhoneaOfficiel. Et c’est indéniablement un grand succès, bravo Audrey Domenach et François Reynaud.

Pour rester informé sur les nouvelles du monde du vin, vous pouvez nous suivre sur Twitter (@HippoVino) ou vous abonner à HippoVino Hebdo (c’est gratuit).

Bonne fin d’année 2016 à tous et à la bonne vôtre !

HippoVino


jeudi 22 décembre 2016

Vins blancs pour fêter, les recommandations de Benoît du blogue Vino2travel

On continue notre série #HippoVinoFete de 2016 avec un troisième billet de blogueur invité, rédigé cette fois-ci par Benoît Lefèvre du blogue Vino2travel. Le thème du jour est « vins blancs pour fêter » et je laisse la parole à l’ami Benoît.

Ma première recommandation est un très beau Sancerre du Domaine Pascal et Nicolas Reverdy. Sancerre est une des appellations les plus reconnues de la région de la Loire en France, mais également un endroit bien connu des amoureux de sauvignon blanc !

La cuvée Terre de Maimbray est issue de raisins provenant de vignes plantées sur des sols argilo-calcaires. Les raisins sont fermentés puis élevés en cuve inox pour une période de six mois. La robe est jaune pâle avec des reflets verdâtres. Le nez est sur les agrumes. En bouche, on perçoit une bonne acidité et un côté très minéral.

Quel joli Sancerre, frais, tendu et minéral ! À moins de 30$, il s’agit d’un excellent rapport qualité-prix. Il sera le compagnon idéal d’un plateau d’huîtres ou d’une salade de chèvre chaud.

Ma seconde suggestion est un superbe chardonnay de la maison Alois Lageder, dans le Trentino Alto-Adige, dans le nord de l’Italie. Ce domaine familial, une institution de la région, possède près de 50 hectares de vignes cultivées en biodynamie.

La cuvée Löwengang est une des cuvées haut de gamme du domaine. Provenant de vieilles vignes de chardonnay sur des sols sablonneux, graveleux et calcaires, les raisins sont fermentés puis élevés en barriques de chêne français (jusqu’à un tiers de barriques neuves) pour une durée de 11 mois.

La robe du vin est jaune doré. Le nez est très élégant avec des notes de beurre noisette, d’amandes grillées et de vanille. En bouche, le vin est très gras et doté d’une belle longueur avec une finale crémeuse.

Un grand chardonnay qui vous donnera beaucoup de plaisir. À un peu moins de 60$, il justifie tout à fait son prix. Il plaira même aux inconditionnels des vins blancs de Bourgogne. Un vin parfait pour accompagner une volaille à la crème ou du homard.

Benoît Lefèvre

Merci beaucoup Benoît pour ces très belles recommandations qui me font saliver, car je suis à la fois un amateur de Sancerre et un grand fan du Domaine Alois Lageder et je n’ai pas encore eu la chance de déguster ces deux fort intéressantes cuvées. Merci également à Benoît Lefèvre pour les photos qui illustrent ce billet.

Joyeuses Fêtes à tous !

Pour plus de détails sur chacun de ces vins :





>> Article suivant –  Vin : 15 nouvelles importantes de 2016

mardi 20 décembre 2016

Un vin blanc et un vin rouge de plus de 30$ pour Noël, par Yves Mailloux

Dans notre série #HippoVinoFete de 2016 voici le second billet de blogueur invité, rédigé par Yves Mailloux du Club des Dégustateurs de Grands Vins. Dans la lignée du nom de son blogue, il nous suggère deux grands vins pour Noël, un blanc de Bourgogne et un rouge du sud de la Vallée du Rhône.

Montée de Tonnerre, Chablis Premier Cru, Château de Maligny, Jean Durup et fils, 2015, France, 36.50$



Un Chablis premier cru issu d’un climat de deux hectares qui, avec Fourchaume, est situé de part et d’autres des Grands Crus.

Il se pare d’une jolie robe jaune clair avec quelques reflets verts. Sa bouche est vibrante, quasi électrisante, et sa finale résolument saline.

Accords suggérés : huîtres, poissons, fruits de mer et crustacés






Ce vin est un assemblage de huit cépages mais majoritairement composé de Grenache Noir. Les vignes poussent sur un terroir d'argile recouvert de plus de deux mètres de cailloux dont on ne retire qu'un rendement de 30 hectolitres à l'hectare.

De beaux arômes de fruits rouges et noirs et de réglisse émanent du verre. Ce Châteauneuf-du-Pape est étonnamment souple et frais et ne comporte aucune lourdeur le rendant très polyvalent à table.

Accords suggérés : Cipaille, tourtière, gibier, agneau, canard et bœuf