lundi 29 juin 2015

SAQ.com et achats de vin en ligne

En mars dernier, notre cher monopole d’état annonçait en grande pompe sa nouvelle offrede commandes sur le Web : Cliquez, achetez, ramassez.


Aujourd’hui et pour une durée de trois jours, jusqu’au 1er juillet 2015, la SAQ offre la livraison en succursale gratuite pour tout achat en ligne. En temps normal, la gratuité est réservée aux commandes de 75 $ et plus. Donc si, durant ces 3 jours, vous commandez en ligne moins de 75 $ de vin sur SAQ.com et passez récupérer votre commande en magasin, vous économisez 6 $.

Ce spécial est une bonne occasion pour vérifier si l’offre en ligne de la SAQ a évolué depuis le mois de mars. Rappelons qu’au moment de la publication de notre billet précédent sur ce service, vous aviez un choix de 2822 vins (2109 rouges, 674 blancs et 39 rosés) plus 142 champagnes et mousseux.  

Aujourd’hui, la même recherche sur le site SAQ.com montre un choix de 2779 vins (1992 rouges, 729 blancs et 58 rosés) plus 155 champagnes et mousseux. Il n’y a donc pas de réel changement dans l’offre en ligne, les variations des chiffres reflètent seulement les changements reliés à la disponibilité des produits. À mon sens, c’est un peu dommage, car l’avantage de ce mode d’achat serait de donner accès à un plus large choix de vins que dans une seule succursale. Tout en étant plus vaste que le choix d’un magasin de base, ces chiffres ressemblent beaucoup à ceux d’une succursale « Sélection » comme la succursale Beaubien/St-André. On est donc loin des 5000 vins promis lors du lancement du service il y a quelques mois. Soyons patients, adapter la logistique de distribution à un nouveau service en ligne est souvent plus complexe que de créer un site Web. Et un choix de près de 3000 vins est quand même intéressant !

À votre santé !

Alain P.


 << Article précédent – Blanc et bulles pour Papa

jeudi 18 juin 2015

Blanc et bulles pour Papa

Oui, la Fête des Pères approche ! Pour l’occasion, nous avons déjà fourni quelques suggestions de bouteilles à offrir : Vins rouges pour offrir en cadeau, on fête Papa ! Voici maintenant un blanc et des bulles pour agrémenter votre repas festif, ou même pour faire un cadeau si votre Papa aime ce type de vin.


Une telle fête est une grande occasion, c’est donc un moment idéal pour déboucher une bouteille de Champagne ! En plus, en choisissant le Tribaut Schloesser Blanc de Chardonnay, vous profiterez des bulles champenoises les plus abordables de la SAQ, une véritable aubaine compte tenu de leur qualité. La maison Tribaut Schloesser est établie à Romery, proche d’Epernay, la capitale de cette zone viticole prestigieuse. C’est un vignoble familial depuis plusieurs générations. Cette cuvée est faite du seul cépage Chardonnay et devrait donc s’appeler Blanc de Blancs selon les traditions champenoises. Ils ont préféré la baptiser Blanc de Chardonnay pour mettre en évidence ce cépage fort apprécié. C’est un champagne fin et élégant avec des saveurs délicates de fruits blancs et de légères notes de biscuit, excellent pour l’apéro !

Pour ce genre de fêtes, beaucoup choisissent un menu brunch, ce qui amène souvent un défi d’accord mets-vins en raison de la diversité des plats servis. De plus, les salades et les plats aux œufs ajoutent au défi. Un Crémant de Bourgogne rosé comme le Perle d’Aurore de la maison Louis Bouillot est tout indiqué dans de telles circonstances. Produit avec les cépages pinot noir et gamay, c’est un mousseux frais et plutôt léger, remarquable de polyvalence. En plus, il bénéficie d’un rabais de 2 $ la bouteille jusqu’au 5 juillet prochain.

En ce moment, la saison du homard bat son plein au Québec. Ceux qui ont choisi un menu de homard pour fêter ont besoin d’un vin blanc sec, par exemple une cuvée à base de sauvignon. Nous vous suggérons le Menetou-Salon du Domaine Chavet, un très beau blanc vif, au côté aromatique bien maîtrisé, avec les notes florales et minérales parfaites pour accompagner un tel crustacé. L’appellation Menetou-Salon est voisine de Sancerre, dans la vallée de la Loire et toutes deux produisent des vins aux caractéristiques très voisines.

Bonne Fête des Pères et à la bonne vôtre !

Alain P.

Fiches Hippovino avec les liens vers les critiques, producteurs, agences, fiches techniques ainsi que le site de la SAQ :

Champagne Tribaut Schloesser Blanc de Chardonnay ($$$$ 35.75 $ à la SAQ – Hipponote 3.5*)
Crémant de Bourgogne Perle d’Aurore Louis Bouillot ($$$ 23.95 $ en rabais à 21.95 $ à la SAQ – Hipponote 3*)
Domaine Chavet Menetou-Salon Sauvignon Blanc ($$$ 23.10 $ à la SAQ – Hipponote 3*)


Article suivant >> – SAQ.com et achats de vin en ligne

mardi 16 juin 2015

Vins rouges pour offrir en cadeau, on fête Papa !

Si votre Papa est un amateur, offrir une bonne bouteille peut être une bonne idée, surtout s’il ne porte pas de cravates. Si ses préférences vont au vin rouge, voici quelques suggestions pour guider vos choix.

Vignes du Château Loudenne
Photo chateau-loudenne.com
Commençons par une valeur sûre avec un Bordeaux du Médoc. Si les grands crus classés sont inabordables au commun des mortels, les Crus Bourgeois sont un bon compromis pour qui recherche le prestige d’une étiquette. Conseillé depuis l’année 2000 par l’œnologue Michel Rolland, le Château Loudenne produit des Bordeaux de facture classique. C’est le millésime 2010, une grande année dans le bordelais, qui est disponible en ce moment à la SAQ. Élaboré à parts égales de merlot et de cabernet sauvignon, c’est encore un vin jeune qui sera à son meilleur dans 4 ou 5 ans. Un cadeau parfait pour les Papas qui aiment garder de bonnes bouteilles dans leur cave.

Pour les Papas amateurs de rouges costauds, pensez au HC Heredad Candela, un espagnol de l’appellation Yecla en Murcie. En quatre générations, la famille Candela a transformé la Bodegas Barahonda d’un petit vignoble local en une maison qui exporte des vins de qualité sur les grands marchés internationaux.  Leur cuvée HC, faite à 100% de monastrell, cépage emblématique de la région, se distingue par son étiquette rouge vif, mais aussi par ses nombreux trophées. À la SAQ, vous pouvez acheter aujourd’hui le millésime 2012, qui est un peu moins éclatant que le 2011, mais néanmoins très bon. Un rouge corsé, équilibré malgré ses presque 15% d’alcool, avec une belle complexité de saveurs, fruits, épices et une touche de boisé. Un superbe compagnon pour les plats de canard.


Les Papas qui préfèrent le pinot noir aimeront certainement la cuvée Sonoma Coast de la maison californienne La Crema. C’est indéniablement un pinot du nouveau monde, mais c’est une version de climat frais, moins marquée par le bois que ses versions d’il y a une dizaine d’années. C’est un rouge très soyeux avec de belles saveurs de cerise, qui peut se montrer très polyvalent à table, car ses tanins sont très doux. Si vous avez envie de faire une petite folie, offrez la cuvée Russian River Valley de la même maison, dont nous avions parlé à Noël, un vin remarquable !

Bonne Fête des Pères et à la bonne vôtre !

Alain P.

Fiches Hippovino avec liens vers critiques, producteur, agence et SAQ (mise à jour en juin 2017)

Château Loudenne Médoc 2011 (SAQ : 30.50 $ Hipponote 3.5*)
HC Heredad Candela Yecla 2012 (SAQ : 25.00 $ Hipponote 3.5*) (non disponible en 2017)
La Crema Pinot Noir Sonoma Coast 2015 (SAQ : 28.55 $ Hipponote 3.5*)
La Crema Pinot Noir Russian River Valley 2014 (SAQ : 42.75 $ Hipponote 4*)



Article suivant >> – Blanc et bulles pour Papa

vendredi 12 juin 2015

Les vins les plus populaires sur hippovino.com depuis janvier 2015

Nous sommes déjà presque rendus à la moitié de l’année 2015 et nous nous sommes demandés quels étaient les vins qui vous intéressaient le plus sur le site Hippovino. Voici donc le top 20 mesuré par Google Analytics. Entre parenthèses, nous indiquons pour chaque vin sa catégorie de prix (de $ à $$$$$) et son Hipponote (de 1 à 5 étoiles).

  1. Podere Castorani Amorino  ($$$ -- 3.5*) – Il est logique que vous soyez très  nombreux à vous intéresser à ce rouge des Abruzzes car nous l’avons recommandé et plusieurs critiques l’ont découvert ces derniers mois.
  2. Moraza Tempranillo ($$ -- 3*) – Il est plus surprenant de retrouver ici ce rouge atypique de la Rioja, mais il faut reconnaître qu’il a aussi semblé populaire sur nos médias sociaux.
  3. Fonte do Nico ($ -- 2*) – Ce petit rouge du Portugal est un autre vin peu connu, si ce n’est pour avoir été dégusté à l’émission Tout le Monde en Parle (version Québec).
  4. Peter Lehmann Layers Red ($$ --  3*) – Un vin rouge australien assez populaire, mais dont les critiques oublient trop souvent de parler.
  5. Devois des Agneaux d’Aumelas ($$$ -- 3*) – Un rouge du Languedoc au nom compliqué mais qui se boit très facilement ! 
  6. Domaine Vincent Carême Vouvray Sec ($$$ -- 3.5*) – Un excellent chenin blanc de Loire. 
  7. Asinel Bianco Piedmont Wine Project ($$ -- 3.5*) – Un blanc italien très original qu’avait recommandé Frédéric Fortin dans HippoVino Hebdo. 
  8. Prugneto Sangiovese ($$ -- 2.5*)  – Un rouge italien fait de sangiovese, également dégusté à l’émission Tout le Monde en Parle.
  9. Monte del Fra Bardolino ($ -- 3*)  – Un beau petit rouge très abordable.
  10. Château Picoron ($$$ -- 3*)  – Ce vin rouge de Castillon – Côtes de Bordeaux est un de nos classiques.  
  11. Capitel dei Nicalo Tedeschi ($$ --  3*)
  12. Alpha Estate Xinomavro Reserve Vieilles Vignes ($$$$ -- 4*)
  13. Elise Moulin de Gassac ($ -- 2.5*) 
  14. Barbera d'Asti Le Orme ($$ -- 3*)
  15. Bila-Haut M. Chapoutier ($$ -- 3.5*) 
  16. Les Sorcières du Clos des Fées ($$ -- 3*) 
  17. Bachelder Bourgogne Blanc Chardonnay ($$$ -- 3.5*) 
  18. Château de Brézé ($$$ -- 3*) 
  19. Coquard Saint-Amour  ($$$ -- 3*) 
  20. Château Suau Rouge Côtes de Bordeaux ($$ -- 2.5*) 

Merci encore de votre intérêt pour ce blogue et pour le site Hippovino ! Vous nous encouragez à continuer à vous abreuver d’informations et de recommandations de bonnes bouteilles.

À votre santé !

Hippovino



mardi 9 juin 2015

Le meilleur vin du monde n’existe pas ! Désolé…

[Mise à jour 24-11-2016] Ce billet est écrit en réaction au titre de cet article du Figaro Avis-Vin : Le"meilleur vin blanc du monde" est sud-africain. Il réfère au vin gagnant du 22ème Concours mondial de Bruxelles, qualifié ici de "championnat du monde du vin". Même s’il s’agit d’un concours belge, il se déroulait cette année en Italie et nous en avions parlé dans le numéro du 6 mai d’HippoVino Hebdo.


Après avoir dégusté 8000 vins, les 299 juges ont accordé la première place au Chenin blanc 2013 Vieilles Vignes de la Réserve familiale de Kleine Zalze, un vignoble de la région de Stellenbosch (pour la photo de ce vin, cliquer ici). Selon ce que décrit l’article du Figaro, c’est certainement un vin très bien fait, à partir de vignes de plus de 40 ans, taillées pour obtenir un faible rendement et donc davantage de saveurs. C’est aussi une cuvée plutôt modeste qui se vend 148 rands la bouteille, soit un peu moins de 15 $ canadiens, au cours actuel.

Soyons clair, je ne dénigre pas les concours de vins et celui-ci est indéniablement très bien organisé, avec toutes les précautions requises pour que les résultats soient valables. Par contre, même si ce vin a obtenu la meilleure note, on ne peut pas le désigner comme le meilleur vin du monde, c’est ce titre qui est complètement stupide !

Il est stupide pour plusieurs raisons. D’une part, tous les vins ne participent pas au concours et les très grands vins n’y participent jamais. Ensuite, si on peut comparer plusieurs vins d’une même catégorie, il est totalement ridicule de comparer des vins qui ont des profils très différents. Enfin, ces milliers de vins ont été évalués par plusieurs panels de juges différents. Si les résultats dans un même panel sont assez fiables, les comparaisons de plusieurs panels différents sont nettement plus hasardeuses.

C’est d’ailleurs pourquoi la cote présentée sur le site Hippovino, l’Hipponote, utilise une notation sur 5 étoiles. Celle-ci permet de regrouper des vins de qualités équivalentes, mais ne prétend pas définir une hiérarchie absolue.

Donc, comme nous l’avions déjà écrit dans un précédent billet sur les concours de vins, non, il n’existe pas un équivalent des jeux olympiques pour le monde du vin ! Oubliez-ca, le meilleur vin du monde n’existe pas. Mais il y en a plein de très bons par contre, on vous en suggère chaque semaine. Continuez à lire ce blogue pour les découvrir, ou abonnez-vous à HippoVino Hebdo pour recevoir gratuitement notre sélection de trois bonnes bouteilles chaque mercredi !

Mise à jour de novembre 2016 : il existe aussi un concours des Meilleurs Vins Effervescents du monde, dont on peut dire exactement la même chose. La terminologie « du monde » réfère plus au fait que le concours est ouvert à des vins provenant du monde entier, qu’au principe d’une hiérarchie mondiale absolue. Mais dans les titres de journaux, cela sonne un peu différemment et, sur Internet, ça fait de bons pièges à clics…

À la bonne vôtre !

Alain P.

P.S. Si vous vous demandez comment les juges font pour évaluer la qualité d’un vin, ce billet est pour vous : Le bon vin vu par les spécialistes.

Si vous pensez que nous sommes seuls à avoir un tel point de vue, détrompez-vous, le journaliste spécialisé Hervé Lalau a une opinion très semblable. Son article date du lendemain de celui-ci.

mardi 2 juin 2015

Vins d’El Celler de Can Roca, une carte très mystérieuse

L’établissement des trois frères Roca vient de reprendre sa place de meilleur restaurant du monde au palmarès 50Best San Pellegrino. En 2014 c’était le restaurant Noma, à Copenhague, qui était en tête de liste et nous avions analysé leur carte des vins de l’époque, disponible à partir de leur site Internet.

Image du site Web El Celler De Can Roca

Il est malheureusement impossible d’en faire autant avec le Celler de Can Roca, car sa carte des vins n’est publiée ni sur son site, ni d’aucune autre façon hors du restaurant. Elle n’est disponible que pour les convives sur place, sous un format imprimé en trois tomes, amené à la table sur un chariot. Voici cependant les quelques détails que j’ai pu apprendre à son propos, grâce aux comptes rendus publiés sur Internet par des critiques ou des blogueurs.

Précisons tout d’abord que, comme le nom du restaurant l’indique, le vin occupe une grande place dans ce restaurant baptisé celler, qui signifie chai en catalan. Josep Roca Fontané, le frère du milieu, est le sommelier en chef de ce restaurant, triple étoilé Michelin depuis 2009. Il veille sur une cave de 200 m2 contenant 60 000 bouteilles, d’environ 2 800 vins différents. En comparaison, rappelons que la carte du Noma, pourtant assez étoffée, a « seulement » 750 références.

La cave vue sur le site Web El Celler De Can Roca
Selon Tim Atkins, environ la moitié des vins sont espagnols, incluant de nombreux millésimes du fameux Vega Sicilia Unico. Mais la cave contient aussi toutes les étiquettes attendues dans ce type d’établissement, dont un vaste nombre de Grands Crus bourguignons. Par contre et de façon étonnante, tous les dégustateurs soulignent la frugalité des prix. Tim Atkins mentionne un Domaine Fourrier Gevrey-Chambertin Vieille Vigne 2009 vendu seulement 60 €. Selon le site wine-searcher, il coûte actuellement environ 100 $ en magasin ! Le texte d’Andy Hayler cite nombre de vins vendus à environ 1.5 fois le prix d’un caviste, ce qui est plus que raisonnable dans un restaurant étoilé.

Cela va d’ailleurs très bien avec la philosophie de Josep Roca, qui n’a aucun problème à ouvrir les bouteilles rares de sa cave. Il le déclare clairement : « un vin est fait pour être débouché.»

Par contre, il faut bien reconnaître qu’avec un tel choix, il est fort sage de s’en remettre aux connaissances du sommelier, d’autant plus que la cuisine sophistiquée de Joan Roca ne simplifie pas les accords mets-vins.

Pour en savoir plus, rendez-vous à Gérone, mais si vous n’avez pas encore fait votre réservation, il faudra être patient puisque l’attente prévue est d’au moins un an !

À votre santé !

Alain P.

Liens

Celler de Can Roca, in Andy Hayler’s restaurant guide

Josep Roca est sur Twitter : @JosepPituRoca

<< Article précédent – 12 Blogues vins intéressants à suivre