mardi 22 août 2017

Pyrène Pays de Cocagne, du bon vin rouge à prix doux !

Pyrène, l’inimitable Pays de Cocagne, un rouge dont l’étiquette attire l’œil avec son esthétique d’affiche publicitaire du début du siècle dernier. La coiffe de bouchon bleu, blanc, rouge fait savoir au monde entier qu’on a affaire à un vin français. Les cépages merlot, tannat et syrah, bien en évidence, indiquent la provenance du Sud-Ouest. C’était suffisant pour que je décide d’essayer cette bouteille, dont je n’avais pas encore entendu parler.

Par contre, je connaissais la ligne de vins Pyrène du négociant Lionel Osmin & Cie et j’avais bien apprécié son Pyrène Cuvée Marine, dont j’ai parlé sur HippoVino Hebdo en janvier dernier. Lionel Osmin s’est donné pour mission de créer une maison de négoce (il ne cultive pas de vigne mais achète plutôt les raisins à d’autres viticulteurs) de qualité pour faire découvrir les vins et cépages du Sud-Ouest, comme il en existe dans les principales régions viticoles françaises. L’œnologue de la firme est Damiens Sartori, il fait un travail remarquable et plusieurs vins de la maison sont importés au Québec.

Le pays de Cocagne, par Pieter Brueghel l'Ancien (1567)
Revenons à cet Inimitable Pyrène Pays de Cocagne, un très bon rouge qui vous en donne beaucoup pour un petit 12.80 $. Du beau fruit, le merlot apporte la souplesse, le tannat donne du corps et la syrah une belle touche épicée. Avec une belle texture en bouche et seulement 12.5% d’alcool, il est tout à fait polyvalent, pour l’apéro, la pizza et tout ce qui ne demande pas un vin très corsé. Il fera assurément partie de notre prochain Top 10 des vins rouges à moins de 15$.

À la bonne vôtre !

Alain P.


P.S. Le nom Pays de Cocagne fait référence à un mythe de plusieurs pays européens, une terre de fêtes et de bombances perpétuelles, nous dit Wikipedia.



vendredi 18 août 2017

Hommage à la Catalogne, à ses habitants et à ses vins

Après l’horreur des attentats d’hier, nos premières pensées vont aux victimes, à leur famille ainsi qu’à tous ceux qui ont été touchés, de près ou de loin. Nous tenons à exprimer notre soutien aux catalans et à tout le peuple espagnol, sans oublier les autres pays ou villes qui ont subi de tels actes de barbarie récemment, de Charlottesville à Ouagadougou, en passant par l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Finlande et tant d’autres hélas.

Toutes les victimes du monde méritent notre compassion, mais Barcelone est particulièrement chère à nos cœurs, en raison des liens d’amitié qui l’unissent à notre famille. C’est aussi une ville impressionnante par son côté cosmopolite, son extraordinaire vitalité culturelle, gastronomique et viticole. Tous des éléments de grande civilisation, qui font nos délices et s’opposent bien sûr à la barbarie des terroristes.

L’Espagne a su se relever avec dignité des monstruosités d’une longue dictature fasciste, nous sommes convaincus qu’elle saura poursuivre ses idéaux avec la même grandeur. Les réactions de la foule barcelonaise aujourd’hui le prouvent au monde entier.

Nos fidèles lecteurs ont certainement remarqué que les vins de Catalogne reviennent souvent dans nos recommandations. Les viticultures espagnole en général et catalane en particulier ont une très longue histoire et ont su évoluer dans les trente dernières années pour offrir des cuvées de grande qualité, à des prix plus abordables que certaines de leurs consoeurs françaises, italiennes ou californiennes. Les appellations telles que Penedès, Montsant ou Priorat ont des vins remarquables. N’hésitez pas à les découvrir, si ce n’est déjà fait.

Voici les liens vers les vins de Catalogne qui ont des fiches HippoVino : les rouges, les blancs et les bulles.

Pour poursuivre cet hommage, nous allons également publier des recommandations de vins catalans sur Twitter aujourd’hui et durant les prochains jours.

Salud!

Alain P. et l’équipe HippoVino

<< Article précédent  –  Les vins Game of Thrones, c’est comment?


mercredi 16 août 2017

Les vins Game of Thrones, c’est comment?

Jusqu’ici, peu de critiques ont parlé de ces vins, ce qui rendait notre mission d’information plus difficile, mais le magazine Decanter vient de publier son analyse du Game of Thrones Red Blend, alors, c’est comment?

Sans grande surprise, lSeven Kingdoms Wines Game of Thrones Red Blend Paso Robles, une cuvée élaborée par le winemaker Bob Cabral, est stylée Nouveau Monde à un niveau quasiment extrême : un rouge puissant au degré alcoolique élevé, au boisé vanillé très présent et avec beaucoup de saveurs de fruits très mûrs. Même s’il l’a trouvé un peu court en bouche, le dégustateur de Decanter lui a accordé une note de 88, tout en recommandant de le boire en petite quantité et de préférence avec une pizza.

Une dégustation décrite dans le magazine GQ donnait une image semblable. Donc, si vous aimez ce style, c’est fait pour vous ! Si, comme nous, vous préférez les vins moins lourds et plus digestes, essayez autre chose. Justement, il y a plein de bons choix sur le site HippoVino ou sur le blogue !

De toute façon, la popularité de la série fera certainement vendre beaucoup de bouteilles et, comme plusieurs buveurs nord-américains ne sont pas rebutés par cette vision du vin, il y aura beaucoup de gens satisfaits.

Pour ceux qui s’intéressent au contenu de la bouteille, il est un peu compliqué de savoir exactement ce qu’on boit. Même si les vins ont été annoncés l’automne dernier et viennent tout juste d’être disponibles, il semble exister trois millésimes différents. Celui dégusté par Decanter est le 2014, celui vendu à la SAQ est le 2015 et le site du producteur annonce le 2016. La SAQ annonce 3 cépages, syrah, petite sirah et tempranillo. Selon Decanter, il y aurait 8 cépages en tout, avec majorité de syrah et tempranillo. Par contre, le site du producteur mentionne 6 cépages, avec dominance de petite sirah et zinfandel.

Le Red Blend est vendu 19.99 $ (US) sur le site du producteur et 27. 95 $ (CAD) par la SAQ. Compte tenu de nos taxes et du taux de change, notre monopole pratique donc un prix intéressant.

Profitez de votre 7ème saison des sept couronnes et à la bonne vôtre !

Alain P.

<< Article précédent  –  Du vin qui se mange !


jeudi 10 août 2017

Du vin qui se mange !

Au lieu de boire du vin avec le repas, ici c’est le vin qui est le repas ! Voici trois façons différentes et tout à fait originales de consommer du vin.

Le popsicle au Champagne Pops


Pour les amateurs de friandises glacées, la maison britannique Pops a créé le popsicle au Champagne, rien de moins. Chaque popsicle contient l’équivalent d’un demi-verre de Champagne et titre 4.3% d’alcool, mais contient seulement 52 calories.

C’est vraiment cool (au sens propre et au figuré) !

Au niveau design, c’est aussi très réussi, autant pour le logo de la firme que pour les emballages.




Évidemment, il y aura toujours des esprits chagrins pour se poser la question : mais où sont les bulles?

Des beignes au Prosecco



Si vous ne le saviez pas, il y aura un National Prosecco Day le 13 août prochain. Pour l’occasion, la maison Ruffino s’est associée au fabricant de beignets new-yorkais The Doughnut Project pour faire produire des doughnuts aromatisés au fameux mousseux italien, qui est si populaire en ce moment.

Pour y goûter, il faudra aller les acheter au magasin de Doughnut Project situé dans West Village, plus précisément à 10 Morton Street, New York, NY 10014.

Ici on ne connaît pas le nombre de calories, mais soyez certains que ce sera bien sucré ! Et bien sûr là encore, on peut se poser la question des bulles…

Du vin en gelée

Si vous avez envie de prendre votre vin à la cuillère, essayez les gelées au vin de la firme californienne Drunk Jelly. Elles existent dans 7 parfums : rosé, cabernet sauvignon, merlot, pinot noir, moscato, pinot grigio et chardonnay.

Les ingrédients sont vin, sucre, pectine, citron et beurre, mais, selon le producteur,  il n’y a pas (plus) d’alcool dans le produit final, cela doit s’évaporer en cours de route. Vous pourrez donc prendre le volant, même après avoir mangé le pot au complet.

Pour ceux qui choisissent d’en tartiner sur leurs toasts le matin, nous vous suggérons de les accompagner avec le café aromatisé au merlot dont on vous avait déjà parlé !

À la bonne vôtre !

HippoVino


mardi 8 août 2017

Alerte vin chouchou : Clos Bagatelle Saint-Chinian

[Mise à jour 14-08-2017] Je l’avoue, j’aime bien les vins du Languedoc en général et ceux de l’appellation Saint-Chinian en particulier. Le domaine Clos Bagatelle produit de belles cuvées assez typiques de l’endroit, toujours bien réalisées et avec un style qui plaît à un large public. Et justement le millésime 2016 de leur cuvée de base, appelée tout simplement Clos Bagatelle, vient de récolter plusieurs bonnes critiques, ce qui lui vaut de figurer dans nos alertes vins chouchous.

C’est un assemblage de grenache, syrah, mourvèdre et carignan. L’année 2016 a été très sèche dans la région mais il y a eu un peu de pluie juste au bon moment pour réaliser un  millésime de grande qualité. Tous les critiques soulignent le beau fruité et son équilibre très réussi. Patrick Désy aime son côté plein de soleil, Yves Mailloux sa belle matière souple qui se prolonge en bouche et Marc André Gagnon souligne la belle texture ample et le côté velouté. Frédéric Arnould a été conquis pour son côté solide, mais sans agressivité et il a sûrement fini la bouteille car il a même entendu le chant des grillons dans la garrigue...


Un vin coulant et digeste qui a de la personnalité à revendre, a ajouté Jean Aubry. Bref, c’est un vin qui vous en donne beaucoup pour seulement 12.55 $, autrement dit une aubaine à ne pas manquer ! De toute façon, Luc Simon et Christine Deleuze, le tandem qui dirige le Clos Bagatelle, ne manquent jamais leur coup. Personnellement, je classe leurs vins dans les bouteilles à acheter les yeux fermés, année après année et non, je ne suis pas payé pour vous dire ça, j’aime beaucoup leurs vins tout simplement. Comme vous voyez, je ne suis pas le seul…

À la bonne vôtre !

Alain P.

Fiche du Clos Bagatelle Saint-Chinian sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ (Hipponote 2.5* $ SAQ : 12.55 $).

Nos vins chouchous précédents formaient un trio rouge, blanc et rosé : La Montesa Rioja, Sylvaner Cuvée René Dopff et Château Miraval Côtes de Provence.

Cliquer ici pour voir toutes nos alertes vins chouchous (dont le millésime actuellement disponible est recommandé par 3 critiques ou plus).



>> Article suivant –  Du vin qui se mange !

mercredi 2 août 2017

Rabais SAQ : les 7 meilleurs vins de la promotion « le goût des vacances »

Jusqu’au 6 août 2017, ces sept bons vins sont en rabais dans les succursales SAQ. Vous pourrez boire du rouge, du blanc, du rosé et même des bulles.


La première aubaine de cette promotion est la très belle cuvée rouge Parallèle 45  de la maison Paul Jaboulet Ainé (HippoNote 3* $$ SAQ : 15.30 $ en rabais à 14.30$), vendu sous la barre des 15$. Ce Côtes du Rhône fait de grenache et de syrah est réalisé par la talentueuse Caroline Frey. Le genre de rouge bien fruité avec des notes épicées qui se boit très bien avec toutes les grillades.

Une autre aubaine, le très bon Cava Brut bio de la maison Parès Balta (HippoNote 2.5* $$ SAQ : 16.55 $ en rabais à 15.55$), un cava brut assez fin, joliment fruité et toujours très bien fait. On vous l’a recommandé plusieurs fois car on l’aime vraiment beaucoup et à 15 piastres c’est tout indiqué pour fêter les vacances ou pour vous consoler de travailler pendant les vacances des autres !

Dans les vins rosés, le Rosé des Cévennes du Domaine de Gournier (HippoNote 2.5* $$ SAQ : 11.55 $ en rabais à 10.05$)est une autre de nos recommandations classiques et à ce prix, c’est très difficile de s’en priver. Un rosé sec mais bien fruité et qui se boit autant à l’apéro qu’à table.

Cette promotion est aussi une belle occasion pour découvrir ou redécouvrir le cépage Riesling dans un style bien sec, avec le Riesling Réserve Léon Beyer (HippoNote 2.5* $$ SAQ : 17.75 $ en rabais à 16.75$). Un bon blanc pour servir avec une assiette de fruits de mer.

Pour les amateurs de rouges assez corsés au style moderne, le Paso a Paso Tempranillo de Bodegas Volver (HippoNote 2.5* $$ SAQ : 15.50 $ en rabais à 14.25$) est tout indiqué. Bien fruité, un peu boisé, une belle texture en bouche et en plus il est bio. Pour aller avec les saucisses grillées un peu épicées, c’est super.

Si vous ne connaissez pas l’appellation espagnole Ribera del Duero, profitez du rabais sur le Celeste Crianza de la maison Miguel Torres (HippoNote 3* $$$ SAQ : 20.65 $ en rabais à 19.35$) pour y goûter avec un budget de moins de 20 $. Ce tinto fino (le tempranillo spécifique à cette région) est costaud et avec de bons tanins, comme il se doit, mais la texture et le fruit sont agréables. Servir bien aéré et légèrement rafraîchi avec des viandes rouges, du magret de canard ou des côtes levées.

Pour le même genre d’accord mets-vin mais à tout petit prix, le Norton Barrel Select Malbec (HippoNote 2.5* $ SAQ : 13.55 $ en rabais à 12.55$) fera bien des heureux.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Cliquez sur les noms des vins pour accéder à leurs fiches HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ.

lundi 31 juillet 2017

Carbon, nouvelle cuvée de Champagne de la Formule 1

[Mise à jour 2-08-2017] Les vainqueurs de Grands Prix de Formule 1 s’aspergent désormais avec la Cuvée Carbon, un Champagne de prestige dont la bouteille est recouverte de fibre de carbone. L’entente a été rendue officielle après le Grand Prix de Hongrie, le 30 juillet 2017.

Même si l’entente n’était pas finale, les bouteilles de la Cuvée Carbon étaient utilisées dans certains Grands Prix  de la saison 2017, en remplacement des mousseux Chandon dont nous avions parlé l’an dernier dans le billet « Accords Grand Prix F1 et vins Si vous avez observé attentivement le cérémonial de remise de prix, vous aurez remarqué que les trois premiers ont des bouteilles différentes, avec un parement or et le numéro 1 pour le vainqueur, le suivant ayant droit à l’argent et le troisième au bronze bien entendu.

Le contenu est du Champagne Brut Premier cru produit par la maison Champagne Devavry, une maison familiale située à Champillon, sur les flancs de la montagne de Reims. La Cuvée Carbon est disponible en version millésimée à la SAQ Signature, dans le millésime 2002. Le format Magnum est vendu 1 547 $ et il en reste 3 bouteilles au moment d’écrire cet article. Si vous recherchez une bouteille encore plus rare, le format Mathusalem (6 L) du millésime 2006 se détaille pour la bagatelle de 6 982 $. Vu la résistance de la fibre de carbone, il n’est pas recommandé d’essayer de sabrer ces bouteilles…

Champagne Devavry est une petite maison familiale qui exploite un vignoble de 12 hectares et produit 80 000 bouteilles par an. Le lancement en 2014 de la Cuvée Carbon, le type de Champagne de grand prestige réservé habituellement aux très grandes maisons champenoises, était un pari audacieux pour cette PME. L’entente de cette semaine avec la F1 semble indiquer que le pari est réussi. Chapeau !

HippoVino

La fiche de la Cuvée Carbon sur HippoVino.


Précisions suite à quelques questions/remarques de nos lecteurs :

La fibre de carbone est un matériau ultra-léger et extrêmement résistant, il est donc utilisé pour fabriquer plusieurs composantes des bolides de Formule 1, notamment la coque. Son aspect tissé et sa couleur noire lui donnent une allure bien particulière qui plaît aux designers. Cet aspect design est à l’origine de la création de cette cuvée, le lien avec la F1 devenant logique en raison de l’utilisation du même matériau.

La bouteille de la Cuvée Carbon est une bouteille en verre de type bouteille de Champagne des plus classiques, mais est recouverte d’une peau réalisée en fibre de carbone. Il s’agit d’une réalisation artisanale qui demande plusieurs heures de travail par un spécialiste pour chaque bouteille. Ce travail ajouté au coût très élevé de la fibre contribue grandement au prix de vente, le coût total de réalisation de l’habillage atteignant certainement quelques centaines de dollars.


Je n’ai pas trouvé de note de dégustation indépendante sur le web, c’est pourquoi cette cuvée n’a pas d’HippoNote. Selon les informations du producteur, c’est assurément une cuvée très soignée avec des raisins provenant des meilleurs terroirs de Champagne.

L’annonce de l’entente avec la F1 sur le site The Drinks Business (en anglais).

L’annoncedu lancement de la Cuvée Carbon sur le site du journal L’Union.


jeudi 27 juillet 2017

Montesa, Sylvaner Dopff, Miraval : trio de vins chouchous en rouge, blanc, rosé !

Cette semaine ce sont trois cuvées qui ont atteint le statut de vins chouchous de nos critiques favoris ! Un rouge, un blanc et un rosé ont été recommandés par au moins trois critiques de vin différents, dans le millésime actuellement disponible. En plus, ce sont trois bouteilles que nous avons dégustées et recommandées, bref ce sont des valeurs sûres.

La Montesa est un rouge de la Rioja produit par le fameux vigneron espagnol Alvaro Palacios dans son domaine familial. Année après année, c’est toujours bon, mais après le millésime 2013 qui figure dans le dernier Top 100 Wine Spectator (on peut l’acheter à la SAQ en format magnum, voir ce billet précédent), le 2014 est une autre belle réussite. Texture, matière et fruité sont au rendez-vous. Si vous aimez les vins costauds, c’est très dur à battre à moins de 20$ pour accompagner vos viandes rouges grillées ! Recommandé par Yves Mailloux, Frédéric Arnould et Bill Zacharkiw.

En blanc, le Sylvaner 2016 Cuvée René Dopff est un très bon vin d’Alsace de la maison Dopff & Irion vendu au prix imbattable de 13.95$. Oui, je sais, le sylvaner n’est pas un cépage qualifié de noble mais comme on vous l’avait dit en avril dernier c’est un cépage en plein renouveau. Le millésime 2015 de ce sylvaner était bon et le 2016 est encore meilleur. Yves Mailloux le trouve nuancé et subtil, Marc André Gagnon le qualifie de souple, gouleyant et très agréable à boire tandis que Bill Zacharkiw adore sa texture. Pour l’apéro mais encore meilleur avec des palourdes (très bonne idée d’Yves), crevettes ou autres fruits de mer.

Le plus cher de trois est le rosé, mais c’est un rosé de Provence haut de gamme, dans la tendance dont nous parlions sur HippoVino Hebdo cette semaine (La révolution du rosé). Le Château de Miraval Côtes de Provence est un vin de stars, mais c’est surtout une cuvée impeccablement cultivée et vinifiée par la famille Perrin. Le 2016 est excellent, Frédéric Arnould et Marc André Gagnon louent la finesse de ses arômes floraux et de son fruité et pour les Méchants Raisins il est « épicé, aérien, précis, que du bonheur!»  Ce rosé est une merveille à l’apéro et accompagne très bien viandes blanches, poissons, crevettes et cuisine végétarienne.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Fiche du Rioja Palacios La Montesa sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ (Hipponote 3.5* $$ SAQ : 19.40 $).

Fiche du Dopff & Irion Cuvée René Dopff Sylvaner sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ (Hipponote 3* $ SAQ : 13.95 $).

Fiche du Château Miraval Côtes de Provence sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 22.25 $).

Notre vin chouchou précédent était un rosé des Costières de Nîmes : Buti Nages rosé.

Cliquer ici pour voir toutes nos alertes vins chouchous (dont le millésime actuellement disponible est recommandé par 3 critiques ou plus).

lundi 24 juillet 2017

Twitteurs vin recommandés par HippoVino Hebdo (Partie 2)

Notre infolettre hebdomadaire gratuite HippoVino Hebdo vous recommande chaque semaine un compte Twitter sur le vin particulièrement intéressant à suivre. Nous en avons présenté 25 dans ce billet de blogue le mois dernier, et en voici 25 autres qui méritent un abonnement.


@ChateauSuau : le compte de ce vignoble bio bordelais ne fait pas dans la promotion bêbête, il diffuse des informations de façon vivante et amusante, bravo !

@MBazireau : Marion Bazireau est journaliste au magazine La vigne Mag et son fil Twitter est une mine d’informations sur le monde vinicole.

@CoopUnivitis : Univitis est une cave coopérative de la région bordelaise et ce compte est animé par son président, Pascal Nerbesson. Des informations vivantes et avec beaucoup d’humanité sur l’actualité du vin, le quotidien des vignerons et des agriculteurs.

@exquismag : le magazine EXQUIS et son fil Twitter parlent de vins, bières et autres boissons mais aussi de cuisine et de restaurants. Parfait pour les oenophiles et les gourmets.

@lesgrappes : le compte Twitter d’un site de vente en ligne français avec un concept de communauté original;  même si on n’achète pas chez eux, cela vaut la peine de les suivre pour leurs nombreuses publications sur le mondo vino.

@PatDesy : Patrick Désy est journaliste et chroniqueur vin pour le Journal de Montréal, le site Canoë.ca et le blogue Méchants Raisins. Il est aussi un des trois auteurs du guide du même nom. Il goûte de tout, des très grands vins au plus modestes.

@VinsIGPMed : le compte Twitter des appellations IGP de la région Méditerranée est très vivant et publie plein d’informations intéressantes sur le monde du vin.

@letirebouchon : Mario Griffin est l’auteur du premier guide des vins vendus au Nouveau-Brunswick et chroniqueur vin au journal l’Acadie Nouvelle et à la radio. Il partage ses coups de cœur et les nouvelles du monde du vin.

@grappuscule: un compte Twitter qui diffuse tout plein d’informations sur le monde du vin, en particulier sur les caves coopératives ainsi que sur l’implication des femmes en viticulture.

@veroselles : elle est journaliste en Bourgogne et traque les informations sur le vin, l’agriculture, l’alimentation et l’environnement. Un fil Twitter toujours intéressant à suivre !

@AdLencquesaing : Angélique de Lencquesaing est fondatrice du site de vente de vins aux enchères iDealwine avec deux autres associés et son fil Twitter est toujours très vivant et plein d’informations intéressantes.


@MunizMe : Sébastien Muniz est un restaurateur montréalais (Restaurants Tapeo et Meson) et un spécialiste des vins espagnols. Il nous en propose d’ailleurs de temps en temps sur le blogue. Son fil Twitter regorge d’informations sur les vins et le monde de la restauration.

@LaetiAllemand : Laëtitia Allemand est journaliste mais aussi vigneronne au Domaine Allemand, le domaine familial situé dans les Hautes-Alpes. Un fil Twitter vivant et plein d’informations sur le vin, à suivre absolument !

@VinBlaye : c’est le compte officiel de l’appellation Blaye – Côtes de Bordeaux et un fil Twitter qui diffuse plein d’informations intéressantes sur cette région mais aussi sur le monde du vin.

@vinetsociete : le compte Twitter de cet organisme qui regroupe les acteurs français de la vigne et du vin fournit plein de statistiques et informations intéressantes sur le monde vinicole.

@mon_viti : c’est un magazine qui s’adresse en priorité aux professionnels du monde viticole, mais c’est aussi un fil Twitter qui regorge d’informations intéressantes sur le vin.

@lebongustavefr : c’est une startup du vin de la région de Lyon en France, mais c’est aussi un compte Twitter vivant avec plein d’infos sur le monde du vino.

@papillesetM : François Chartier, meilleur sommelier du monde en 1994, champion des accords mets-vins et aussi négociant producteur de plusieurs cuvées vendues à la SAQ et en épicerie, un homme à suivre !

@veroniquerivest : au Québec elle n’a pas besoin de présentation, mais signalons à nos autres lecteurs qu’elle s’est classée deuxième au concours Meilleur Sommelier du Monde de 2013. Aussi chroniqueuse vin au journal La Presse.

@ParolesetVin : Des Paroles & Du Vin, c’est un blogue très original écrit par un universitaire, qui nous permet de découvrir d’autres visions du monde du vin. Son fil Twitter partage aussi plein d’informations intéressantes à suivre.

@adomenach: Audrey Domenach est journaliste et chef de projet social media pour le magazine Mon Viti. Elle anime avec brio le projet #WineMorning et son fil twitter est à suivre absolument si vous vous intéressez au vin!

@NicolasdeRouyn : le blogueur de Bon Vivant est un pro de l’information, rédacteur-en-chef chez bettane+desseauve pour l’imprimé et le Web. Il écrit avec style, ne manque pas d’humour et n’a pas peur de donner son opinion clairement. À suivre sans modération mais attention, il boit des vins qui vous rendront jaloux !

@oenoBlogue : Pascal Hénot est oenologue consultant dans le Bordelais depuis 25 ans. Il est aussi blogueur, mais c’est un blogueur qui s’y connaît vraiment en vin !

@FabSommelier : le blogueur belge Fabrizio Bucella parle brillamment de vin dans le HuffPost et son fil Twitter est plein d’informations intéressantes.

@vino2travel : Benoit Lefevre partage avec brio ses passions, voyage, vins et bonne bouffe, avec aussi beaucoup de belles images car il a un véritable talent de photographe.

Pour ne pas manquer nos prochaines recommandations, abonnez-vous à HippoVino Hebdo, c'est gratuit !

À la bonne vôtre !

Alain P.


vendredi 21 juillet 2017

Deux vins rouges du Top 100 Wine Spectator et un duo de chenin blanc

Chaque année, le Top 100 du magazine Wine Spectator est un événement et la SAQ fait maintenant de beaux efforts pour nous proposer ces vins dans ses succursales. Évidemment, vous lirez ici et là des critiques négatives sur ce palmarès dont la popularité fait de nombreux jaloux. Mais soyons francs, il n’y a pas de piquette dans cette sélection et c’est une belle occasion pour découvrir de nouvelles cuvées.

Dans le cas présent, on devrait parler plutôt de redécouvrir car ces deux rouges sont des habitués de la SAQ et de nos colonnes. Par contre, notre monopole est rendu au millésime suivant dans les deux cas et il a choisi de se réapprovisionner du millésime primé en format magnum, donc en bouteilles  de 1.5 L. Le côté positif de ce format est qu’il est idéal pour la garde, n’hésitez donc pas à placer ces cuvées en cave pour 3 à 5 ans, voire un peu plus.

Les Vignes de Bila-Haut est un vin rouge du Roussillon du talentueux Michel Chapoutier. C’est la seconde fois qu’il se mérite une place dans le Top100, cette fois-ci avec le millésime 2014. Pour 30 $, ce magnum est vraiment une aubaine mais faites vite, car il y en a très peu en succursales.

La Montesa est un excellent vin rouge de la Rioja du célèbre vigneron Alvaro Palacios. Ici, c’est le millésime 2013 qui est primé et le magnum se vend 47.25 $. Deux bonnes nouvelles : il y en a dans 93 succursales et si vous achetez plutôt une bouteille de 750 ml de 2014, vous ne perdrez pas grand-chose car il est aussi très bon.

Maintenant, pour les amateurs de chenin blanc, voici deux bouteilles dégustées récemment et fort agréables.

L’École no 41 est un vignoble américain de l’état de Washington. Son chenin blanc École no 41 de Columbia Valley est à la fois fort bon et un peu différent de ses confrères européens. Beaucoup de saveurs de fruits blancs, de la richesse en bouche mais avec une fraîcheur qui en fait un très bon blanc d’apéro ou pour accompagner poissons ou crevettes sur le gril.

Le Château de Varennes est un Savennières, une appellation très réputée de la Vallée de la Loire. C’est une cuvée très classique de cette appellation, fermentée et élevée en barriques de chêne. On y trouve donc un léger boisé mais surtout les saveurs de coing typiques de ces chenins. Des saveurs riches et une belle longueur en font un vin de gastronomie, très à l’aise avec des pétoncles poêlés ou un poisson en sauce crème.

À la bonne vôtre !

Alain P.

jeudi 13 juillet 2017

Coup de cœur en rosé : le Château Vignelaure

Gros coup de cœur pour un vin rosé cette semaine : le Château Vignelaure, un rosé de l’appellation Coteaux d’Aix-en-Provence. Cet assemblage de grenache noir, syrah et cabernet sauvignon donne un magnifique rosé, à la fois élégant et plein de saveurs qui se livrent en cascade, mais avec beaucoup de délicatesse. On trouve le côté floral, les touches de fruits rouges, la note minérale, une belle fraîcheur et une texture fort agréable en bouche. Bref, c’est un vrai bijou.

Ma blonde l’a déclaré « meilleur rosé ever », déclassant ainsi le Whispering Angel et le Château Miraval qui avaient sa faveur jusqu’à hier. Je dois avouer que je vois personnellement ces trois vins rosés ainsi que les Béatines, dans une classe à part, celle des rosés pour lesquels je n’ai aucun mal à débourser plus de 20 $, tellement ils se distinguent par leur qualité et leur finesse. Ils sont parfaitement à leur place sur les grandes tables mais en même temps ce sont des merveilles pour l’apéro. Je n’hésite pas à les qualifier de grands vins, voilà c’est dit.

Si vous recherchez des avis de critiques plus connus pour le Vignelaure, consultez sa fiche HippoVino pour lire les recommandations de Jean Aubry, d’Alain Lebel et du blogue Méchants Raisins.

Pour revenir au Château Vignelaure, je tiens à préciser que ce très bon domaine produit aussi un excellent Château Vignelaure Coteaux d’Aix-en-Provence Rouge dont je vous avais parlé sur HippoVino Hebdo en janvier dernier. Et non, je n’ai pas d’intérêt dans le vignoble ni de lien particulier avec son importateur, je suis seulement un client très satisfait qui n’hésite pas à partager son enthousiasme.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Château Vignelaure Coteaux d’Aix-en-Provence rosé sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 24.50 $).

mardi 11 juillet 2017

Amazon et production de vin, la vraie histoire !

Malgré certaines manchettes de journaux que vous avez pu lire récemment, le géant du commerce électronique ne se lance pas dans la production viticole, en tout cas pas pour le moment. L’interprétation faite par plusieurs grands médias d’une phrase du communiqué de presse d’Amazon et King Estate Winery a d’ailleurs été rapidement démentie par un porte-parole d’Amazon.


En même temps, la nouvelle gamme de vins NEXT, qui a fait l’objet de cette annonce, n’est pas non plus une simple marque maison pour permettre à Amazon de vendre des vins moins chers. Pour y voir plus clair, voici un résumé du projet initié par King Estate Winery.

Ce vignoble familial de l’Oregon, qui date de 1991, est aujourd’hui fort réputé pour ses vins de pinot gris et de pinot noir. Il opère en bio et même en biodynamie (certification Demeter). Il produit des vins de qualité dans plusieurs gammes, dont la marque Acrobat, une entrée de gamme pour la maison. Le très bon Pinot NoirAcrobat a déjà été vendu à la SAQ et nous en avions parlé dans notre billet «Pinot noir, cépage romantique Sous l’impulsion des plus jeunes membres de la famille, vient d’être lancée une maison de négoce, King Vintners, qui produira des vins avec des raisins achetés à d’autres producteurs. Elle prévoit lancer 5 marques de vins, dont la première est NEXT, qui sera commercialisée initialement sur le site Amazon Wine. L’exclusivité d’Amazon est limitée dans le temps puisque King Estate Winery annonce déjà qu’elle vendra la gamme NEXT sur son propre site Web dans l’avenir.

Les 3 vins de la gamme NEXT proposés actuellement sont un blanc de pinot gris vendu 20 $, un rouge d’assemblage fait de syrah, merlot et cabernet sauvignon (30 $) et un pinot noir (40 $). On peut aussi acheter les trois pour 75 $, donc 25 $ la bouteille. Tous les prix indiqués sont en dollars US sur le site Amazon.

L’entente d’exclusivité avec Amazon est un coup de maître pour le lancement de King Vintners qui dispose d’une visibilité exceptionnelle sur la page d’accueil d’Amazon Wine et dans les médias. Pour Amazon, c’est l’occasion de vendre des produits exclusifs en partenariat avec un producteur dont la réputation de qualité est remarquable. Or, comme on l’a vu avec l’achat de Whole Foods, Amazon vise désormais une clientèle résolument haut de gamme. Jeff Bezos copiera-t-il le patron d’Alibaba qui a investi dans des vignobles (à Bordeaux)? C’est trop tôt pour le dire mais si cela se produit, on vous en parlera, c’est promis !

À la bonne vôtre !

Alain P.