lundi 30 janvier 2017

Les vins du Québec en épicerie

[Mise à jour 07-02-2017] L’annonce date du mois d’octobre et l’autorisation officielle de la fin de 2016. Depuis janvier, les vins du Québec peuvent maintenant être vendus dans les épiceries et dépanneurs de notre belle province.

Ils étaient auparavant (et sont encore maintenant) commercialisés chez les producteurs et, pour certains d’entre eux, dans les succursales de la SAQ sous la bannière « Origine Québec » lancée en 2014. La vente en épicerie est un nouveau canal de distribution qui suscite de grands espoirs chez les producteurs. Après tout, les épiceries représentent près de 25 % du volume de vin vendu ici et l’accessibilité est un facteur clef pour augmenter les ventes.


Les contraintes de ce nouveau canal sont aussi moins sévères que celles requises par la SAQ. Par exemple, les petits vignerons ont un volume de production insuffisant pour le vaste réseau de succursales de notre monopole. En travaillant avec les épiceries de leur région, leurs clients locaux pourront acheter leurs vins en faisant leurs courses de la semaine, sans avoir à se déplacer au vignoble.

Un autre gros avantage est que les vignerons vendent directement aux épiceries. Ils évitent ainsi la fameuse majoration de notre monopole, qui leur impose d’obtenir une subvention du MAPAQ pour compenser leur manque à gagner. Cette fameuse subvention a été affectée par de nombreux délais et une diminution rétroactive, qui ont laissé un goût amer à plusieurs.

Par contre, la vente en épicerie va poser un autre défi à nos vignerons, comme on a pu le constater depuis le début janvier. Avez-vous trouvé les vins du Québec dans votre épicerie habituelle? Personnellement, il m’a fallu plusieurs visites et beaucoup d’attention pour découvrir la petite table située dans le coin des produits du terroir, alors qu’on ne peut pas manquer le présentoir des vins des grandes usines d’embouteillage.

En effet, c’est une chose de vendre aux épiciers, c’en est une autre d’occuper un emplacement de choix, bien visible des consommateurs. Pour le gagner, il faudra investir dans un budget marketing conséquent. C’est d’ailleurs la pierre d’achoppement pour la commercialisation de bien des produits agro-alimentaires locaux, les producteurs étant souvent de petites entreprises aux moyens limités. Par contre, l’exemple des fromages du Québec montre que l’union fait la force et qu’un regroupement de petits producteurs peut générer un sérieux impact marketing.

Quand vous aurez trouvé les vins du Québec dans votre épicerie, que pourrez-vous acheter? Tout dépend bien sûr de votre épicier, puisque chacun négocie avec les producteurs. Au Métro Plouffe de Magog, j’ai vu les vins du Domaine du Ridge, des Côtes d’Ardoise et du Vignoble Gagliano. Plusieurs d’entre eux ont des fiches HippoVino, notamment le Bâtonnier, le Clos du Maréchal, le Haute Combe ou le mousseux demi-sec Donna Livia. Malheureusement, certaines critiques publiées datent de 3 ans ou plus;  nous nous engageons à mettre nos fiches à jour au fur et à mesure de la découverte de critiques concernant des millésimes récents.

Notez que vous paierez en épicerie le même prix qu’à la SAQ ou au vignoble. Le prix affiché chez votre épicier est inférieur, mais TPS et TVQ seront ajoutées à la caisse, ce qui rétablira la parité.

La nouvelle présentation
N’hésitez pas à nous faire part de vos propres expériences ou à nous indiquer quels vins du Québec sont disponibles à votre épicerie favorite via les médias sociaux et nous nous feront un plaisir de relayer l’information.


Mise à jour du 7 février. En passant à mon épicerie aujourd’hui, j’ai pu constater une nette amélioration. Comme vous le voyez sur cette photo les vins du Québec ont maintenant leur espace avec les autres vins et on peut les trouver très facilement. Bravo !

À la bonne vôtre !

Alain P.

vendredi 27 janvier 2017

Vins les plus populaires en 2016 sur HippoVino

Petit retour sur l’année 2016 avec la liste des vins qui ont été les plus populaires sur le site HippoVino durant ces 12 mois en commençant par les trois cuvées qui sont sur le podium.

La médaille d’or du vin le plus populaire va à un Champagne, le Chanoine Frères Grande Réserve Brut. Une cuvée produite  dans un style classique, très bien réalisée tout en étant parmi les moins chères des champagnes vendus à la SAQ.

La médaille d’argent va au Devois Des Agneaux D'Aumelas, un vin rouge du Languedoc produit par les vignobles JeanJean. C’est un assemblage de syrah et de grenache riche en saveurs, un vin plaisir !

La médaille de bronze est pour le Tour Bouscassé, un Madiran du grand vigneron Alain Brumont. Un rouge bien charnu, assez corsé mais avec assez de souplesse et de fruité pour rejoindre un large public.

Juste au pied du podium, c’est le Chemin des Olivettes, un rouge des Coteaux du Languedoc produit par la Cave de Roquebrun. Un bon rouge au style méditerranéen et un rapport qualité/prix remarquable !

En cinquième position, le Chatons du Cèdre, un rouge de la région de Cahors. C’est le mieux placé des vins à moins de 15 $ et on trouve ça bien mérité, car c’est un de nos vins chouchous. Le petit frère du Château du Cèdre, toujours très bon.

Le suivant est un autre rouge du Languedoc de la cave de Roquebrun, les Terrasses de Mayline, un vin de l’appellation Saint-Chinian. Également à moins de 15 $, un rouge souple au beau fruité.

Le numéro sept est le premier rosé de cette liste, celui du Domaine de Gournier, en provenance des Cévennes. Une réussite de rosé à prix très abordable, assez frais pour l’apéro mais avec assez de saveurs pour passer à table avec une bonne variété de plats.

Juste derrière, un autre rosé le talonne, le Pive Gris, un vin bio provenant des Sables de Camargue, au style très provençal. Un rosé avec une belle énergie qui est dans nos favoris et collectionne les bonnes critiques, année après année. Une autre réussite de la maison JeanJean !

En neuvième place, on trouve un rouge de la Rioja, au style atypique mais vraiment très réussi, le Moraza Tempranillo. Pas de bois, mais du fruit et de l’énergie, à condition de l’aérer avant le service. Un favori pour plusieurs sommeliers.

La dixième position appartient à un Bordeaux, le Château La Gasparde, en provenance de la région de Castillon, dans les Côtes de Bordeaux. Une dominance de merlot pour un Bordeaux de la rive-droite impeccablement réussi, vendu à un prix très honnête.

Voici maintenant les bouteilles les plus populaires dans les autres catégories.

En blanc, c’est un vin des Côtes de Provence, le Château la Tour de L'Evêque Blanc de Blancs, produit avec les cépages rolle et sémillon. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce superbe blanc, très élégant et avec une belle richesse de saveurs, et il semble que je ne sois pas le seul.

Dans les vins mutés, le gagnant est le Mas Amiel Maury Vintage, un très bon vin doux naturel du Roussillon, qui est un excellent accord avec le chocolat noir.

Pour les cidres, le Crémant de Pomme du Minot a été votre favori. Un beau cidre mousseux léger en alcool et aux belles saveurs de pommes Macintosh.

Terminons avec le numéro de notre infolettre HippoVino Hebdo qui a eu le plus de succès, celui du 20 juillet qui parlait du vin le plus cher du monde de 2016, un Hermitage la Chapelle 1961 de la maison Jaboulet, vendu aux enchères pour plus de 19 000 $.

Vous pouvez vous informer sur plus de 700 autres vins sur le site HippoVino, avec pour chacun d’eux de nombreux liens vers le site du producteur, les critiques, la fiche technique, l’agence et la SAQ. C’est la façon la plus rapide pour tout savoir sur la bouteille qui vous intéresse !

Merci de nous fréquenter toujours en plus grand nombre et à la bonne vôtre !

Alain P.

P.S. Cliquer sur les noms des vins pour accéder à leurs fiches sur HippoVino.

<< Article précédent  –  10 bons vins pour les rabais SAQ de janvier 2017


>> Article suivant –  Les vins du Québec en épicerie

jeudi 12 janvier 2017

10 bons vins pour les rabais SAQ de janvier 2017

La circulaire des promotions SAQ de janvier s’intitule « Accords au coins du feu » et elle a la particularité d’arriver au même moment que les rabais sur 1600 produits qui s’appliquent à partir du 11 de ce même mois. Idéal pour commencer l’année en mode économies !

Nous avons sélectionné 10 produits, 9 vins et un cidre, qui sont les meilleurs achats pour en profiter. Cliquez sur les noms des vins pour en voir les détails sur leurs fiches HippoVino et accéder aux liens vers d’autres critiques, le producteur ou le site SAQ.

Commençons par les vins blancs. Oui, je sais, on vous en a parlé souvent, mais la cuvée 3 Grappes Blanches de la Chevalière Laroche est un beau petit vin pour l’apéro ou accompagner les poissons blancs. Il a du tonus et l’assemblage de 3 cépages lui procure une touche de complexité.

Le Zuccardi Série A Chardonnay / Viognier est vendu à moins de 14 $, un prix d’aubaine pour ce beau blanc frais aux notes de fruits exotiques. Apéro, sushis ou viandes blanches.

Pour accompagner des plats végétariens ou une salade, on peut aussi utiliser un cidre tranquille comme le très bon Dégel, de la Face Cachée de la pomme. On peut aussi l’utiliser pour faire une sangria verde, si vous vous ennuyez de l’été !

Dans les rouges on trouve un bon petit Bordeaux au prix incroyable 12.55 $, le Sirius fait de merlot et cabernet sauvignon. Pour une assiette hamburger frites, ce sera parfait.

Pour les amateurs de vins du Rhône, la Vieille Ferme rouge est un grand classique produit par la famille Perrin, un rouge apprécié par tous et très polyvalent à table.

Vous cherchez un rouge bio à prix abordable? Tournez-vous vers la cuvée Aranleon Blés Crianza, fait de monastrell et tempranillo. De la souplesse et un beau fruité, génial comme rouge d’apéro, avec le poulet rôti ou des côtelettes de porc.

Vous cherchez des vins un peu plus consistants? Il y a 3 rouges pour vous satisfaire.

Le Beni di Batasiolo Langhe Rosso est très fiable et toujours un excellent rapport qualité / prix. Un rouge du Piémont qui regroupe dolcetto, barbera et nebbiolo, une équipe gagnante pour accompagner tous les plats de pâtes en sauce tomate !

Le Château du Grand Caumont Impatience vaut beaucoup mieux que son étiquette. Souple avec plein de fruits rouges et noirs et un côté épicé, parfumé qui nous transporte au soleil du Sud de la France. Pour les viandes rouges et même avec des côtes levées.

Pour finir, un classique espagnol de la Rioja dont je me demande bien pourquoi je ne vous ai pas parlé plus tôt, le Reserva de la maison Viña Ijalba. Cépages tempranillo et graciano, élevage de 2 ans en fûts plus une autre année en bouteille pour un rouge charnu et charmeur qui allie classicisme et modernité. Il fera merveille avec les viandes rouges braisées.

Enfin, rappelons que vous pouvez trouver tous les vins du site HippoVino en rabais à la SAQ en utilisant le hashtag #RabaisSAQ dans la fonction recherche. Pour en savoir plus sur l’utilisation des hashtags sur le site, cliquez ici.

À la bonne vôtre !

Alain P.

lundi 9 janvier 2017

Vin : sentir le bouchon en ouvrant la bouteille, utile ou pas?

Aussitôt après avoir débouché une bouteille de vin, plusieurs sommeliers ou amateurs hument le bouchon. Un rituel important, ou juste du snobisme?

Mon expérience personnelle m’a montré que l’état du bouchon n’est pas un indicateur fiable de la qualité du vin. Le bouchon peut paraître en parfait état tout en étant contaminé par le TCA, le vin aura alors goût de bouchon. Inversement, un bouchon peut être dans un état pitoyable alors que le vin est encore très bon.

Pourtant, le bouchon est capital pour la conservation du vin : s’il n’est pas parfaitement étanche et exempt de contaminant, le contenu de la bouteille va s’endommager rapidement. C’est pourquoi plusieurs spécialistes vous diront qu’un bouchon qui sent mauvais ou est endommagé devrait vous inciter à la méfiance. C’est vrai, mais ce n’est pas suffisant pour retourner la bouteille. Ce qui compte vraiment, ce sont les arômes et les saveurs du vin lui-même. Et si le bouchon s’est endommagé depuis peu de temps, le vin ne sera pas encore affecté.

Alors, quel que soit l’état du bouchon, commencez par vous servir un fond de verre et soyez attentif. Si le vin vous paraît bizarre ou mauvais, faites-le tourner dans votre coupe pour l’aérer un peu. Une amélioration sera la preuve qu’il a simplement besoin d’air. Un passage en carafe ou dans un aérateur règlera le problème. Sinon, il est préférable d’essayer une autre bouteille.

N’oubliez pas que la SAQ vous remboursera sans difficulté les bouteilles retournées, à condition qu’il en reste au moins les trois quart du contenu. Mon conseil personnel : rebouchez la bouteille défectueuse et gardez-la au frigo; goûtez un autre fond de verre le lendemain car il arrive qu’une plus longue aération règle certains défauts. Si c’est le cas, vous n’aurez pas besoin de la retourner !

Pour en revenir à la question du début, l’état du bouchon peut indiquer une possibilité de défaut, mais ce qui compte vraiment, c’est la dégustation du vin lui-même.

À la bonne vôtre !

Alain P.

P.S. Dernier conseil, si ce n'est pas un bouchon en liège, inutile de le humer ;)

<< Article précédent  –  Quel vin avec la galette des rois?


jeudi 5 janvier 2017

Quel vin avec la galette des rois?

C’est une tradition française plus que québécoise, mais on trouve quand même à Montréal les traditionnelles galettes des rois pour fêter le 6 janvier. Un bon exemple, la boulangerie Première Moisson, dont la page Facebook nous fait une proposition très alléchante :

Galette des rois Première Moisson

Quel vin servir avec notre galette du jour de l’Épiphanie? Comme je ne suis pas un adepte des vins sucrés servis avec les desserts sucrés et que c’est encore la période des Fêtes, je privilégie personnellement les bulles, surtout celles qui présentent des notes biscuitées ou briochées, pour faire écho aux saveurs de la galette.

Pour fêter en grand, on sort le champagne, par exemple le Louis Roederer Brut Premier. Une cuvée très classique provenant d’une maison de Reims dont l’histoire remonte à 1776. Un champagne brut non millésimé fait de 40% de chardonnay, autant de pinot noir et le reste en pinot meunier, utilisant des vins de réserve vieillis en fût. Très bien fait, avec beaucoup d’élégance, une belle texture quasiment crémeuse, des bulles très fines et des notes de biscuit. C’est un champagne très polyvalent, mais je le trouve particulièrement bon avec ce genre de dessert.

Pour ménager un peu notre budget, on peut se tourner vers l’Espagne, plus précisément la Catalogne, avec la cuvée De la Finca provenant de la maison Raventos i Blanc. C’est plus cher que les cavas d’entrée de gamme, mais on parle ici d’un grand vin mousseux élaboré avec autant, sinon plus de soins que bien des cuvées de la Marne. Viticulture en biodynamie, sélection parcellaire, zéro dosage et vieillissement de 3 ans sur lattes, rien de moins. Produit avec les cépages traditionnels de la région, xarel-lo, macabeu et parellada, cela donne un mousseux au côté vineux, d’une grande finesse et surprenant de complexité aromatique.

Bonne fête des rois et à la bonne vôtre !

Alain P.

Pour les liens vers critiques, producteurs, fiches techniques, agences et pages SAQ, utilisez les fiches du site HippoVino :

Fiche du Champagne Louis Roederer Brut Premier (Hipponote 4*, $$$$$ SAQ : 70.00$)

Fiche du Raventos i Blanc de la Finca (Hipponote 4*, $$$$ SAQ : 35.25$)

lundi 2 janvier 2017

Bonne année et nos meilleurs vœux pour 2017 !

Nous souhaitons une bonne et heureuse année à tous, que 2017 soit un grand millésime pour chacun(e) de vous ! Plein de moments agréables et tout autant de bons vins pour les accompagner !


Merci d’être toujours plus nombreux à nous lire, le mois de décembre 2016 ayant marqué un nouveau record avec 26407 pages vues, soit près de trois fois plus qu’un an plus tôt. Merci également à tous ceux qui nous suivent et échangent très régulièrement sur les réseaux sociaux, c’est à la fois agréable et toujours apprécié !

Qu’est-ce qui vous a fait vibrer en décembre 2016?

Sur le blogue, c’est le billet « Vins pour les fêtes en format magnum » qui a remporté la palme.

Sur le site HippoVino.com, c’est le champagne Chanoine Frères Grande Réserve Brut qui a été le plus consulté, devant le Château La Gasparde, un rouge des Côtes de Bordeaux et le Gentil Hugel, un blanc alsacien.

Sur Twitter c’est le Niepoort Diálogo Douro, un rouge portugais, qui a été le plus cliqué.

Bonne année 2017 et à la bonne vôtre !

HippoVino

<< Article précédent  –  Vin : 15 nouvelles importantes de 2016

>> Article suivant –  Quel vin avec la galette des rois?