jeudi 29 juin 2017

Meilleurs vins pour les rabais SAQ "Saisir l’été " jusqu’au 9 juillet 2017

Pour cette sélection des meilleurs vins pour les rabais SAQ "Saisir l’été ", nous avons choisi le thème de la découverte. Sans plus tarder, voici 10 bouteilles à acheter jusqu’au 9 juillet prochain pour économiser et apprécier de nouvelles cuvées.


Pour découvrir les vins rouges espagnols de l’appellation Jumilla et réaliser une aubaine fantastique, choisissez l’incontournable Juan Gil 4 Monastrell Vieilles Vignes (Hipponote 3* $ SAQ : 14.70 $ en rabais à 13.70 $). Un beau rouge costaud et moderne, tout plein de saveurs de fruits bien mûrs qui fera un malheur avec toutes vos grillades accompagnées de sauce BBQ.

Pour découvrir les vins blancs du Languedoc, le Paul Mas Vignes de Nicole Blanc (Hipponote 2.5* $ SAQ : 14.55 $ en rabais à 13.55 $) est vraiment superbe. Cet assemblage de chardonnay, sauvignon blanc, viognier et picpoul donne un blanc frais, fruité et parfumé, qui va très bien avec les poissons grillés et aussi avec les sushis.

Pour découvrir un rosé provençal fait de cinsault, grenache et merlot, essayez le Roseline Prestige (Hipponote 2* $ SAQ : 14.65 $ en rabais à 13.55 $). Parfait pour l’apéro, avec des brochettes grillées ou des brochettes Satay.

Pour découvrir le cépage riesling sans dépenser une fortune et sans compromis sur la qualité, choisissez un vin d’Alsace, le Riesling Réserve de la maison Willm (Hipponote 3* $$ SAQ : 16.95 $ en rabais à 15.50 $). Fruité mais bien sec, avec les arômes typiques du riesling, on le sert avec des fruits de mer.

Pour découvrir le cépage malbec dans un style un peu différent, le Pure Malbec de lamaison Trapiche (Hipponote 3* $$ SAQ : 16.60 $ en rabais à 15.05 $) fait l’unanimité avec toutes vos grillades de viandes sur le barbecue ! Il offre beaucoup de fruit et assez de fraîcheur pour équilibrer ses 15% d’alcool. Beaucoup de vin pour 15 $ avec le rabais !

Pour découvrir le monde des vins de garde sans avoir à prendre une deuxième hypothèque, faites des essais avec le Vieux Château Champs de Mars (Hipponote 3* $$$ SAQ : 21.65 $ en rabais à 20.55 $), un rouge Bordelais de l’appellation Castillon – Côtes de Bordeaux. Un Bordeaux classique à majorité de merlot qui est très bon avec une entrecôte grillée et que vous apprécierez encore plus dans 3 à 5 ans.

Pour découvrir ce que veut dire l’expression fruits très mûrs dans un vin rouge, débouchez le Quinta das Setencostas Alenquer (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13.85 $ en rabais à 12.75 $), un rouge portugais. Beaucoup de saveurs en bouche pour un tout petit prix et une bouteille qui accompagne bien un plat de  saucisses grillées bien épicées.

Pour découvrir le Porto Blanc, commencez avec le Branco Fino de la maison Cabral (Hipponote 2.5* $ SAQ : 14.70 $ en rabais à 13.45 $). Un très bon vin doux pour l’apéro ou le dessert et qui peut aussi être utilisé pour des cocktails, comme le Coup de foudre !

Pour découvrir le Cidre de Feu, rien de tel que l’original, produit par Union Libre Cidres et Vins (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 24.95 $ en rabais à 22.95 $ pour 375 ml). L’utilisation d’un évaporateur conçu pour le sirop d'érable permet de concentrer le jus de pomme et de produire un cidre doux aux belles saveurs de pomme cuite. Il peut se boire au dessert ou, pour les gastronomes, avec une crème brûlée au foie gras.

Pour finir, le Champagne de la maison qui a découvert le Champagne Brut en 1874, le Pommery Brut Royal (Hipponote 3.5* $$$$$ SAQ : 63.25 $ en rabais à 58.25 $). Un Champagne distingué, disait Jacques Benoit ! Avez-vous une grande occasion en vue, tiens, une journée sans pluie par exemple? Ça finira bien par arriver…

À la bonne vôtre !

Alain P.

Cliquer sur les noms des vins dans le texte plus haut pour accéder aux fiches HippoVino avec les informations générales sur les vins et les liens vers critiques, fiche technique, producteur, agence et site SAQ.

<< Article précédent  –  Alerte vin chouchou : la Vieille Ferme Blanc

lundi 26 juin 2017

Alerte vin chouchou : la Vieille Ferme Blanc

La Vieille Ferme : un bon vin blanc à seulement 13 $ et dont le millésime 2016 a, une fois de plus, récolté plusieurs critiques élogieuses ! La marque la Vieille Ferme existe en rouge ou rosé, mais aussi en blanc, la cuvée dont nous parlons aujourd’hui. Tous ces vins sont produits par la famille Perrin, plus connue comme propriétaire du Château de Beaucastel, un des grands de Châteauneuf du Pape. Ils sont également les producteurs des vins du Château de Miraval, qui appartient aux acteurs célèbres Brad Pitt et Angelina Jolie.

Revenons au blanc de la Vieille Ferme, un vin produit en appellation Lubéron. Cette appellation est située dans la vallée du Rhône et a pour particularité d’être située dans un Parc Naturel Régional, sur les flancs des massifs du Grand et du Petit Lubéron. La Vieille Ferme est un assemblage des cépages bourboulenc, grenache blanc, ugni blanc et vermentino.

Pour Patrick Désy, c’est un blanc bien parfum, bien sec avec un fruit tendre, du volume et fort digeste. Bill Zacharkiw est séduit par ses nuances et sa texture. Quant à Marc André Gagnon de Vin Québec, il le trouve attirant, assez ample et gouleyant. Bref, il se boit très facilement autant à l’apéro, qu’à table, avec des poissons ou des crevettes grillées et même avec du homard ou des sushis. Ne le servez pas trop glacé, sinon vous perdrez ses belles nuances de saveur (sortez le du frigo 10 minutes avant le service).

Comme il se vend aussi dans les succursales SAQ Dépôt, vous pouvez le payer seulement 11.05 $ si vous achetez une caisse de 12 bouteilles, une véritable aubaine !

À la bonne vôtre !

Alain P.

Fiche de la Vieille Ferme Blanc sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13.00 $).

Notre vin chouchou précédent était un rouge grec : Naoussa Domaine Thymiopoulos Jeunes Vignes de Xinomavro

Cliquer ici pour voir toutes nos alertes vins chouchous (dont le millésime actuellement disponible est recommandé par 3 critiques ou plus).

<< Article précédent  –  Des bulles du Québec pour fêter la St-Jean !

vendredi 23 juin 2017

Des bulles du Québec pour fêter la St-Jean !

Nous souhaitons une très bonne St-Jean à tous nos lecteurs et pour célébrer cette journée de Fête Nationale du Québec, quoi de mieux que des bulles de chez nous !

Photo Ricardocuisine.com
Pour ceux qui ont encore des doutes sur les vins du Québec en général, rassurez-vous, il y a eu d’énormes progrès ces dernières années. Nous en avions déjà parlé ici-même, mais ces progrès se poursuivent encore grâce à trois circonstances favorables. Tout d’abord, le changement climatique apporte une douceur bienvenue aux vignes d’ici. Ensuite, la professionnalisation de la profession de vigneron conduit à des améliorations continues à la culture et à la vinification. Enfin, on maîtrise de mieux en mieux les caractéristiques des cépages hybrides et on commence à produire avec des cépages internationaux.

Finalement, un climat frais comme celui du Québec est plus favorable pour l’élaboration de vins mousseux, pour lesquels on peut récolter des raisins un peu moins mûrs. Voici donc trois exemples de bonnes bulles d’ici à déboucher pour notre fête nationale. Les bouteilles vendues à la SAQ profitent d’un rabais de 10% jusqu’au dimanche 25 juin.

Mon préféré est le Brut de L’Orpailleur, un très bel assemblage de seyval, chardonnay et vidal, tout en finesse. Jessica Harnois le qualifie de vif, éclatant et floral. Agréable et festif, autant pour l’apéro que pour accompagner une entrée de saumon fumé à l’aneth.

Les frères Scieur, propriétaires du Vignoble le Cep d'Argent dans les Cantons de l'Est, sont originaires d’une famille de vignerons de Champagne. C’est dire qu’ils maîtrisent bien le monde des bulles et leur Sélection Blanc de Blancs Brut, produite avec le cépage seyval blanc, est une belle réussite saluée par les experts. Un mousseux bien sec qu’on déguste à l’apéro ou avec des fruits de mer.

Le Donna Livia blanc du Domaine Gagliano, fait de frontenac gris, est un demi-sec, donc nettement plus doux que les précédents. Il est disponible dans plusieurs épiceries Métro ou IGA. Il plaira à ceux qui ont la dent un peu sucrée, mais c’est aussi un bon mousseux à utiliser dans des cocktails, surtout ceux produits avec des boissons amères comme l’Apérol par exemple. Essayez-le pour faire une version St-Jean Baptiste du Spritz Apérol avec la recette de Ricardo !

Bonne St-Jean et à la bonne vôtre !

Alain P.


jeudi 22 juin 2017

E-Commerce du vin : le site SAQ au 6ème rang mondial, après Wine.com et Amazon

L’école de commerce française Kedge Business School de Bordeaux vient de publier un palmarès des sites de vente de vin en ligne au niveau mondial et au niveau français. Le site SAQ.com, considéré pour la première fois cette année, s’est classé 6ème. Il est devancé par les géants américains Wine.com et Amazon, les sites chinois yesmywine.com et tmall (produits alimentaires d’Alibaba) ainsi que l’italien wineshop.it. Elle devance les grands sites français, espagnols, britanniques et australiens, ainsi que d’autres américains.


Remarquons que le classement n’est pas basé sur le volume des ventes mais sur une évaluation de l’expérience client à partir d’un test effectué par un panel d’utilisateurs. Les critères évalués sont la qualité de l’information publiée sur le site, la facilité de navigation, le respect de la sécurité et de la vie privée, la richesse et la variété de l’offre, le degré d’interactivité, les informations sur la fiabilité du service, ainsi que le caractère esthétique du site.

Donc bravo à la SAQ et à ses prestataires de service pour avoir réalisé un site Web de niveau mondial !

Pour ce qui est de l’offre de vins disponibles en ligne sur SAQ.com, on l’avait analysée en mars 2015 puis une seconde fois en juin de la même année. Les chiffres d’aujourd’hui, 22 juin 2017 soit 2 ans plus tard, montrent 3668 vins et 299 mousseux/champagnes disponibles en ligne. C’est donc un très net progrès par rapport aux 2779 vins et 155 mousseux/champagnes d’il y a 2 ans. Si on ajoute les 141 cidres, 103 portos, 57 vins de dessert et 37 apéritifs on est à plus de 4300 produits, donc assez proche des 5000 annoncés lors du lancement du service.

Décidément, il faut reconnaître que malgré ses nombreux détracteurs, la SAQ est en progrès !

À la bonne vôtre !

Alain P.



mardi 20 juin 2017

Ce qu’on boit dans chaque pays : vin, bière ou spiritueux

L’image de certains pays est fortement associée à une boisson, la France au vin ou l’Allemagne à la bière. Mais quand on décortique les préférences de consommation de chacun, ces vieux clichés sont-ils encore valides aujourd’hui? Les études récentes sont parfois surprenantes.

Commençons par l’Europe. La préférence pour le vin de plusieurs grands pays réputés pour leur viticulture comme la France, l’Italie, le Portugal ou la Grèce n’est pas une surprise. Par contre, vous serez sans doute étonnés d’apprendre que la Grande Bretagne, la Suède, le Danemark et la Suisse consomment aussi davantage de vin que d’autres boissons alcoolisées.

La position de tête de la bière en Allemagne, en Belgique, en Irlande, en République Tchèque ou en Hollande reste bien ancrée dans les traditions. Par contre, j’ai été vraiment surpris de voir la bière dominer en Espagne, producteur viticole majeur, ou en Pologne et Finlande, contrées que je croyais buveuses de vodka.

À l’est rien de nouveau, la Russie, l’Ukraine, la Bulgarie, l’Albanie et la Slovaquie sont des pays où règnent les spiritueux.

Qu’en est-il au Canada? Globalement, les chiffres de Statistiques Canada montrent que la bière est en première place, suivie par le vin et les spiritueux. Par contre, si on divise le Canada en provinces, on remarque que le vin a pris la première place au Québec en 2016, de très peu il est vrai. En Ontario et en Colombie Britannique, la bière est en tête devant le vin alors que dans toutes les autres provinces elle domine devant les spiritueux, le vin étant en troisième place.

Chez nos voisins du Sud, aux États-Unis, c’est là aussi la bière en premier, le vin en second et les spiritueux sur la troisième marche du podium. Mais l’étude montre aussi que tout peut être différent lorsqu’on analyse les préférences des femmes (le vin) ou celles des hommes de plus de 55 ans (le vin, là encore). Il y a également des variations notables selon les régions.

Si vous êtes un de nos lecteurs, il y a de fortes chances que vous préfériez le vin, quel que soit votre pays d’origine. Une autre façon de voir les préférences des buveurs !

À la bonne vôtre !

Alain P.

Sources :


Pour le Canada : Ventes de boissons alcoolisées en 2015-2016 (Statistique Canada)

Pour les États-Unis : Les Américains préfèrent la bière au vin, pas les Américaines (revue du Vin de France)

P.S. Les méthodologies sont différentes dans les trois articles. En Europe, les calculs de consommation sont convertis en quantités d’alcool. Au Canada, on a considéré les ventes brutes en dollars. Aux États-Unis, c’est un sondage d’opinion.


jeudi 15 juin 2017

Notre sélection des meilleurs vins pour les rabais SAQ de juin 2017

Cette série de rabais va se terminer le 18 juin, c’est donc le bon moment pour en profiter ! Ce mois-ci, la circulaire « Un été tout en saveurs » fait surtout la part belle aux spiritueux, coolers et autres boissons rafraîchissantes. Mais nous avons quand même pu trouver 7 vins qui méritent de faire le détour à votre succursale SAQ d’ici à dimanche.


C’est l’été, on trouve donc plusieurs bons choix de rosés. Commençons par le moins cher, le Borsao Rosado Seleccion, un rosé espagnol fait de Grenache, frais mais bien fruité et très polyvalent. On peut bien sûr le boire à l’apéro, mais aussi avec une pizza végétarienne ou des plats asiatiques. Toute une aubaine à 10.55 $ !

Dans un registre de rosé raffiné, le Gérard Bertrand Côte des Roses se distingue d’abord à l’œil par sa bouteille au design original, au fond en forme de rose. En bouche, c’est un vin rosé sec séduisant, aux notes florales et fruitées. Très bon à l’apéro, et aussi à table avec des crevettes grillées ou des salades estivales.

Si vous aimez les bulles rosées, le Crémant de Bourgogne Perle d'Aurore de la maison Louis Bouillot a tout pour vous plaire. Produit avec les cépages pinot noir, chardonnay et gamay, c’est un mousseux frais et assez léger, avec de belles notes fruitées. On peut le servir à l’apéro et, comme il est très polyvalent, c’est aussi un excellent choix avec les brunches.

Passons maintenant aux rouges, en commençant par un vin bio australien, le Yalumba Shiraz Organic. De la belle syrah bien fruitée et surtout bien équilibrée, avec de la fraîcheur, qui fera merveille avec une assiette de côtes levées.

Continuons notre voyage en passant au Chili, pour déguster la cuvée Antu Cabernet Sauvignon Carménère produite par la maison Montgras. Un rouge bien charpenté aux tanins parfaitement enrobés, bourré de fruits mûrs avec des notes d’épices et de tabac. Un vin qui rejoint un large public sans forcer sur le sucre et qui fait merveille avec les viandes rouges sur le barbecue.

Finissons notre périple en Italie avec le Pèppoli Chianti Classico, ce grand classique de la prestigieuse maison de Toscane Marchese Antinori. Il est fait de sangiovese à 90% avec un peu de syrah et de merlot. Le résultat est un Chianti moderne et accessible, qui accompagne fort bien la cuisine italienne ou les grillades.

Profitez des beaux jours, tchin-tchin et à la bonne vôtre !

Alain P.

Pour plus de détails sur chaque vin, consltez nos fiches HippoVino avec les informations générales sur les vins plus les liens vers critiques, fiche technique, producteur, agence et site SAQ :

Borsao Rosado Seleccion (Hipponote 2.5* $ SAQ : 11.80 $ en rabais à 10.55 $)
Gérard Bertrand Côte des Roses (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 18.35 $ en rabais à 17.10 $)
Crémant de Bourgogne Perle d'Aurore Louis Bouillot (Hipponote 3* $$$ SAQ : 22.55 $ en rabais à 21.05 $)
Yalumba Shiraz Organic (Hipponote 3* $$ SAQ : 17.45 $ en rabais à 15.95 $)
Antu Cabernet Sauvignon Carménère (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.15 $ en rabais à 16.55 $)
Pèppoli Chianti Classico Antinori (Hipponote 3* $$$ SAQ : 23.55 $ en rabais à 21.55 $)


lundi 12 juin 2017

La bouteille de vin la plus chère du monde en 2017, un jéroboam de Romanée-Conti 1999.

Les ventes aux enchères permettent aux vins d’atteindre des sommets stratosphériques :
82 800 francs suisses, donc un peu plus de 114 000 dollars canadiens pour un jéroboam de 3 litres de Romanée-Conti, vendu le 6 juin 2017.
Cette transaction vient d’une vente aux enchères en ligne organisée par Baghera/Wines et baptisée  "Wine O'Clock". Ces enchères ont permis de vendre 55 lots provenant du Domaine de la Romanée-Conti pour un total de plus d’1 million de francs suisses.


Le prestigieux domaine de la Romanée-Conti, DRC pour les initiés, est emblématique des grands vins de Bourgogne. Le minuscule vignoble d’1.8 hectares tire son nom du village voisin de Vosne-Romanée et du prince de Conti, conseiller du roi Louis XV, qui acheta le domaine en 1760. 8 grands crus sont produits sur les parcelles du domaine : Corton, Échezeaux, Grands-Échezeaux, La Tâche, Montrachet, Richebourg, Romanée-Saint-Vivant et bien sûr, Romanée-Conti.

Si l’ensemble du domaine peut produire jusqu’à 100 000 bouteilles les meilleures années, seulement trois à six mille sont la Romanée-Conti. Cette extrême rareté, conjuguée à l’extraordinaire demande, a entraîné une spéculation effrénée. Selon la fiche Wikipedia, certains magasins duty free affichent une bouteille à plus de trente mille euros. Il ne faut donc pas s’étonner si une bouteille au format jéroboam, beaucoup plus rare encore, se vend pour un prix ridiculement élevé.

Il faut dire que la renommée du vin remonte très loin, puisqu’on prétend que le médecin de Louis XIV en faisait boire au roi pour soigner ses maux d’estomac, alors que le domaine appartenait à Madame de Pompadour. Par contre, les prix exorbitants sont affaire récente. Il semble que le père d’Aubert de Villaine, le propriétaire actuel, ne pouvait générer de profit, mais rassurez-vous, c’est chose du passé. Par contre, un fait à souligner est que le vignoble du DRC est en biodynamie depuis plusieurs années, une publicité éclatante pour cette méthode parfois controversée.

Au Québec, la SAQ ne vend pas la Romanée-Conti en magasin mais via son Courrier vinicole, en allocation limitée.

Si les très grands vins vous intéressent, rappelons, que l’an dernier, c’est un Hermitage La Chapelle 1961 de la maison Chapoutier qui avait défrayé la chronique, en étant vendu plus cher qu’une bouteille de Romanée-Conti. Nous avons aussi écrit sur certains grands crus de Bordeaux, qui sont aussi l'objet de spéculation phénoménale : 

Mais si, comme nous,  vous ne pouvez pas vous offrir ces bouteilles mythiques, rassurez-vous il existe plein de très bons vins à des prix abordables. Nous en recommandons chaque semaine sur HippoVino Hebdo et sur le blogue.

À la bonne vôtre !

Alain P.

P.S. Une anecdote amusante sur la Romanée-Conti. Un américain en voyage avait mis dans ses poches une poignée de terre du prestigieux terroir du domaine. Une malédiction s’est alors abattue sur lui, son avion a même failli s’écraser. Il donc renvoyé la fameuse poignée de terre au domaine dans une enveloppe, dans l’espoir de conjurer ce mauvais sort. On ne connaît pas la suite, mais DRC a maintenant une réputation de terre sacrée.

mercredi 7 juin 2017

Notre Top 10 des meilleurs mousseux à 20 $ et moins à la SAQ

Hemingway et Churchill avaient la réputation de boire du Champagne tous les jours. Si plusieurs en rêvent, tous n’ont pas les moyens d’un tel train de vie et choisissent de garder le champ’ pour les occasions spéciales. Mais ce n’est pas une bonne raison pour se priver de bulles, car il existe de très bons vins mousseux à prix abordables.

Pour mettre plus de bulles dans vos apéros, voici notre Top 10 des meilleurs vins mousseux à 20 $ et moins, disponibles à la SAQ et listés par ordre de prix, en commençant pour les moins chers.

On commence en Espagne, plus exactement en Catalogne avec le Cava Parès Balta Brut. À seulement 16.55 $ ce très bon Cava bio est une véritable aubaine qui est saluée régulièrement par de nombreux critiques. Cépages traditionnels du cava : parellada, macabeo et xarel·lo. Véronique Rivest le voit comme un mousseux frais comme le printemps, qui vous mettra le sourire aux lèvres !

Les bulles sont une spécialité de la région de Limoux dans le Languedoc depuis plusieurs siècles. La Blanquette de Limoux Sieur D'Arques Première Bulle offre un pétillant aérien et joyeux avec un style de mousseux classique et agréable, sans trop se prendre au sérieux. Cépages mauzac, chardonnay et chenin blanc.

Retour en Espagne avec un autre cava, Elyssia Freixenet Cava Gran Cuvée Brut, produit avec du chardonnay accompagné de macabeo, parellada et pinot noir. Cet assemblage de cépages champenois et catalans donne un mousseux très bien fait, simple et convivial.

Autre petit détour en Languedoc avec la Blanquette de Limoux du Domaine de Fourn. C’est un mousseux bien sec fait de mauzac avec un soupçon de chardonnay et de chenin. Élégant, avec un beau fruité, c’est très bien réussi et on en redemande un autre verre !

Pour les amateurs de bulles rosées, le Parés Baltà Pink Cava est un assemblage de grenache, parellada et macabeo. Il est produit en bio dans l’appellation Penedès par la maison catalane Parés Baltà. À la fois sec et bien fruité, il est original, séduisant et plein de vie.

Le Luxembourg n’est pas connu comme pays vinicole et pourtant c’est bien de là que vient le Bernard-Massard Cuvée de L'Écusson Brut, un mousseux produit avec les cépages chardonnay, pinot blanc, pinot noir et riesling. Simple et sans prétention, à servir pour l’apéro avec des chips ou vos bouchées favorites.

Allons maintenant faire un tour dans la vallée de la Loire avec le Château Moncontour Vouvray Brut Cuvée Prédilection, fait de chenin blanc. Parfait pour découvrir une autre vision de ce cépage, plus pétillante et qui donne des saveurs plus riches dans un ensemble qui reste résolument festif.

Si vous ne le saviez pas, en Espagne on produit aussi des cavas dans la Rioja, comme par exemple le Cava Conde de Haro Brut de Bodegas Muga. Il est produit avec les cépages viura (macabeo) et malvasia (malvoisie). Personnellement, je l’aime beaucoup. Un mousseux élégant, droit, aux bulles très fines, avec une belle richesse en bouche mais néanmoins très sec. Remarquablement bien fait pour le prix.

La Vida al Camp Cava Brut vient de Catalogne, où il est produit par la famille Raventos, célèbre dans le monde des bulles. Les raisins sont bio et achetés à d’autres domaines familiaux. Cépages traditionnels macabeo, xarel-lo et parellada. C’est mon préféré dans cette liste (avec le précédent), à la fois fin, sec et énergique, avec beaucoup de saveurs qui s’expriment tout en délicatesse.

Une liste de mousseux abordables ne peut pas être complète sans un prosecco italien. Ceux-ci sont souvent trop sucrés à mon goût, mais pas le Bisol Crede Valdobbiadene Prosecco Brut, à majorité de cépage glera, complété par un peu de pinot blanc et de verdiso. C’est bien fruité et tout à fait adapté pour les palais qui n’aiment pas les vins trop secs.

Bon apéro et à la bonne vôtre !

Alain P.

Nos fiches HippoVino avec les informations générales sur les vins et les liens vers critiques, fiche technique, producteur, agence et site SAQ :

Cava ParèsBalta Brut (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 16.55 $)
Sieur D'Arques Première Bulle (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 17.90 $)
Elyssia Freixenet Cava Gran Cuvée Brut (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.55 $)
Domaine de Fourn Blanquette de Limoux (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.65 $)
Parés Baltà Pink Cava (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.95 $)
Bernard-Massard Cuvée de L'Écusson Brut (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 19.25 $)
Cava Conde de Haro Brut (Hipponote 3* $$ SAQ : 20.00 $)
La Vida al Camp Cava Brut (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 20.20 $)
Bisol Crede Valdobbiadene Prosecco Brut (Hipponote 3* $$$ SAQ : 20.75 $)


lundi 5 juin 2017

Poids santé et vin aux USA, une corrélation trompeuse !

Non, le vin ne fait pas maigrir. L’alcool et donc le vin contiennent des calories mais pas d’éléments à valeur nutritive élevée. Le vin ne peut donc prétendre être un aliment utile pour perdre du poids. Pourtant, un article récent de l’American Association of Wine Economists montrait une corrélation négative entre le taux d’obésité et la consommation de vin dans les états américains. Cet article a d’ailleurs été fortement partagé dans la blogosphère/twittosphère des amateurs de vin.


Plus précisément les chiffres de l’AAWE indiquent que les états où le taux d’obésité est le plus élevé sont ceux où on consomme le moins de vin et inversement, les états consommateurs de vin comptent moins de personnes en surpoids. Les chiffres ne mentent pas, mais ce parallèle incite à faire un lien erroné.

En effet, il suffit de consulter le classement des états américains par revenus sur Wikipedia pour constater que les états qui consomment le plus de vin ont les plus hauts revenus : District de Columbia, New Hampshire, Massachusetts, Californie et Virginie sont tous dans le top 7 des revenus. Inversement, Virginie-Occidentale et Mississippi sont tout en bas de la liste. Or, le lien entre obésité et faibles revenus est scientifiquement établi.

Ce que montrent les chiffres de l’AAWE, c’est donc qu’aux États-Unis, ce sont les riches qui boivent du vin ! Oui, il y est nettement plus cher que le Coca-Cola…

Un chiffre peut en cacher un autre.

À la bonne vôtre !

Alain P.

P.S. Notez que je n’accuse pas l’AAWE de présenter de fausses données, ils disent d’ailleurs qu’il n’y a pas de « relation de cause » dans leur démonstration de corrélation. Par contre, ne pas mentionner le lien de leur classement avec le revenu des citoyens de chaque état fausse complètement l'interprétation du résultat.